société

La vidéo du jour

“Je suis la charge”, un court-métrage bien vu sur la charge mentale

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce court-métrage intitulé Je suis la charge, en lice pour le Nikon Film Festival et réalisé par l’actrice Margaux Heller, qui illustre ce qu’est la charge mentale. 
DR
DR

DR


Tu ne me l’as pas dit”, “Ce n’était pas écrit sur la liste de courses”… Voilà des phrases que les femmes ont trop souvent entendues. C’est ce qu’a voulu dénoncer l’actrice et réalisatrice Margaux Heller. À l’occasion du Nikon Film Festival, la jeune femme de 26 ans a écrit un court-métrage intitulé Je suis la charge, qui traite -comme son nom l’indique- de la charge mentale

Dans cette vidéo de deux minutes, Margaux Heller et le comédien Marc Maurille incarnent un jeune couple. Elle est une femme “active et indépendante” et lui est un homme “charmant, doux, drôle qui a tout pour être aimé”, précise la réalisatrice. Cette dernière a souhaité illustrer ici la charge mentale en montrant la flemme d’un partenaire à aller chercher un verre ou un cendrier. “J’ai vraiment voulu éviter l’écueil de la représentation d’un monde manichéen où l’homme est un salaud et la femme une victime. […] Je voulais parler d’une situation de vie simple, quotidienne, presque anecdotique dont beaucoup de femmes font l’expérience”, explique Margaux Heller. En espérant que ce court-métrage drôle et intelligent provoque une prise de conscience chez les hommes, comme chez les femmes. On vous laisse le découvrir en cliquant sur ce lien

Wendy Le Neillon


1. Djamila Ribeiro, icône de l’afro-féminisme brésilien

Jaïr Bolsonaro au pouvoir, les droits des femmes sont plus que jamais menacés au Brésil. On a rencontré Djamila Ribeiro, philosophe et journaliste afro-féministe reconnue, qui se bat pour l’amélioration des conditions de vie des femmes noires.
DR - Cheek Magazine
DR

5. Je ne parle plus à ma mère et je vais bien

Faut-il couper les ponts avec une mère toxique? Celles qui ont franchi le pas ne s’en portent pas forcément plus mal. 
DR - Cheek Magazine
DR