cheek_societe_habillage_desktop

société

Interview “Top Chef” / Jessamyn Rodriguez

À New York, Jessamyn Rodriguez a fait de sa boulangerie un tremplin pour les femmes

Jessamyn Rodriguez a ouvert Hot Bread Kitchen en plein East Harlem à New York. Dans cette boulangerie/ incubateur qu’elle présente comme “Les Nations Unies du pain”, ne travaillent que des femmes en difficulté. Interview.
DR
DR

DR


Et si nos assiettes jouaient un rôle plus important qu’on ne le croit? C’est le postulat de la Canadienne Jessamyn Rodriguez, fondatrice de Hot Bread Kitchen, qui a fait de son projet food une arme politique pour permettre à des femmes immigrées et/ou défavorisées de s’en sortir. Dans sa boulangerie de La Marqueta, East Harlem, à New York, la tout juste quadra ne recrute quasiment que du personnel féminin en difficulté -femmes immigrées, à faibles revenus ou issues des minorités- et leur propose des formations aux fourneaux ainsi qu’un accompagnement dans un incubateur de start-ups spécialisées dans l’industrie culinaire. Après leur passage chez Hot Bread Kitchen, ces femmes peuvent postuler dans des établissements existants, qui proposent des conditions de travail décentes, ou espérer monter leur propre commerce, qu’il s’agisse de confectionner des tortillas, des nans, des msemmens, ou n’importe quel pain.

Dans la plupart des régions du monde, ce sont les femmes qui cuisent le pain pour leur famille.

Ancienne fonctionnaire spécialiste de l’immigration féminine, passionnée de cuisine depuis toujours, Jessamyn Rodriguez trouve l’idée de ses “Nations Unies du pain” dès le début de sa carrière dans la diplomatie: alors qu’elle raconte à un ami qu’elle passe un entretien pour la société de microfinance Women’s World Banking, il comprend Women’s World Baking (Ndlr: cuire au lieu de banque). En parallèle de son boulot, Jessamyn Rodriguez, qui “n’aurai[t] jamais pensé devenir entrepreneure” développe alors son projet, qu’elle lance en 2007 à Brooklyn, d’abord dans son appartement, puis dans un vrai local, avant de déménager à East Harlem, où son équipe compte aujourd’hui une quinzaine de personnes.

En septembre dernier, Hot Bread Kitchen a participé à Paris à la journée Plats de résistance, organisée par Le Fooding pour rappeler à quel point manger peut rapprocher les gens dans le monde. Clouée au lit par un gros coup de froid, Jessamyn Rodriguez a dû renoncer à la dernière minute à monter dans l’avion, mais elle a quand même répondu à notre interview “Top Chef”.

 

Comment passe-t-on de la diplomatie à la boulangerie?

J’avais cette idée depuis longtemps, qui ne m’a jamais quittée jusqu’à ce que je me lance. Je n’étais pas très emballée par ma première carrière où je restais assise derrière mon ordi, j’avais envie de produire des changements concrets dans la vie des femmes immigrées. Mon boulot et mes voyages dans les pays étrangers m’ont fait prendre conscience que la terre était remplie de pains extraordinaires, qu’il fallait que je rapporte aux États-Unis. Grâce à un apprentissage dans la boulangerie du chef Daniel Boulud, j’ai compris que j’adorais être dans une cuisine et faire cuire du pain, et en 2008, j’ai démissionné pour lancer Hot Bread Kitchen.

Pourquoi ne faire travailler que des femmes chez Hot Bread Kitchen?

Dans la plupart des régions du monde, ce sont les femmes qui cuisent le pain pour leur famille; ce sont elles qui ont les recettes et les techniques pour le faire. Pourtant, la tradition européenne et nord-américaine veut que ce soient les hommes qui travaillent comme boulangers. Je voulais réconcilier les aptitudes des femmes avec le marché du pain.

Hot bread Kitchen la boulangerie ou les femmes font le pain

© Jennifer May

En quoi la nourriture est-elle un bon moyen de créer du lien entre les gens?

Dans mon monde, la nourriture et le pain créent des liens formidables. Manger est l’un des plaisirs universellement partagés, et les différences de style, de goût et de consistance sont valorisées.

Que cuisines-tu quand tu es chez toi?

Plein de choses. Mes enfants sont petits et je travaille beaucoup, donc je n’ai pas le temps de faire des trucs compliqués. On mange beaucoup de tacos (on fait les meilleures tortillas, 100% maïs chez Hot Bread Kitchen), des plats dominicains à base de riz, haricots noirs et poulet rôti, et beaucoup de salades.

Quel est ton plat du dimanche soir?

La ribollita, une soupe toscane dont la recette se trouve dans le Hot Bread Kitchen Cookbook.

Ta junkfood préférée?

J’ai du mal à résister à des frites ou des chips.

Ce que tu préfères dans la cuisine française?

La baguette chaude tout juste sortie du four (particulièrement quand elle est accompagnée d’Époisses).

Comment faire progresser le nombre de femmes chefs?

Nous devons tous miser sur la jeune génération. Je crois que le nombre de femmes chefs est déjà en train de progresser, parce qu’on en parle plus, mais nous devons être proactifs et encourager encore plus les femmes de talents, malgré tous les défis qu’elles rencontrent.

Propos recueillis par Myriam Levain


1. Faut-il vraiment faire des enfants?

On a écouté pour vous cette émission de France Inter sur les personnes qui ne veulent pas avoir d’enfants et on vous la recommande.
DR  - Cheek Magazine
DR

2. Qui est vraiment Anne-Sophie Lapix?

En septembre, Anne-Sophie Lapix présentera le 20 heures de France 2 en remplacement de David Pujadas. Retour sur la carrière d’une journaliste qui a toujours affirmé un style sans concessions ni faux-semblants.
DR  - Cheek Magazine
DR

3. Endométriose: la maladie cachée de Marilyn Monroe

Qui a tué Marilyn Monroe? Depuis un demi-siècle, cette question fascine les biographes qui ont tout imaginé: un suicide, un assassinat commandité par les frères Kennedy, ou par le FBI… Et si la star était morte des suites d’une maladie dont on parle encore trop peu, l’endométriose? 
DR  - Cheek Magazine
DR

5. Cette mannequin plus size filme un homme en flagrant délit de body shaming

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Natalie Hage, cette mannequin plus size qui confronte son voisin dans l’avion, alors que celui-ci est en pleine séance de body shaming à son sujet.
DR  - Cheek Magazine
DR

7. Nombreux hommages à Maryam Mirzakhani, première mathématicienne à avoir remporté la médaille Fields

Suite à son décès prématuré, personnalités et médias iraniens ont rendu hommage à la grande chercheuse en mathématiques Maryam Mirzakhani, s’autorisant même à utiliser des photos où ses cheveux sont visibles, dans un pays où les femmes doivent constamment être voilées.  
DR  - Cheek Magazine
DR