société

La vidéo du jour

“On peut jouir lors d’un viol”: Brigitte Lahaie vrille en direct sur BFMTV

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait cet extrait hallucinant du débat entre Caroline De Haas et Brigitte Lahaie, diffusé sur BFMTV.
“On peut jouir lors d’un viol”: Brigitte Lahaie vrille en direct sur BFMTV

Séquence surréaliste sur BFMTV. Le mercredi 10 janvier, la militante Caroline De Haas et l’actrice et animatrice de radio Brigitte Lahaie débattent dans l’émission News et Compagnie autour des violences sexuelles subies par les femmes. La première invitée a signé la tribune très polémique du Monde qui défend la “liberté d’importuner” publiée le 8 janvier dernier et la seconde est l’auteure de la contre-tribune, “Les porcs et leurs allié.e.s ont raison de s’inquiéter”. Alors que Caroline De Haas affirme: “Il y a un truc très simple, c’est d’arrêter les violences. Parce que les violences, elles empêchent la jouissance. Quand vous avez été victime de viol, vous jouissez moins bien en fait, en général”, Brigitte Lahaie lui rétorque: “On peut jouir lors d’un viol, je vous signale!” Comme l’explique L’Express, plusieurs études scientifiques démontrent qu’il est possible d’éprouver un orgasme lors d’un viol, mais cette réaction physique n’est en rien synonyme de consentement ni de plaisir.

La militante féministe a exprimé son indignation sur Twitter, estimant que “placer cette phrase alors que l’on parlait de plaisir sexuel donne un sentiment de banalisation de la violence.” De nombreux internautes ont abondé dans son sens, en rappelant par exemple que Brigitte Lahaie n’est malheureusement pas la première des cosignataires de la tribune du Monde à avoir minimisé les agressions et crimes sexuels.

 

On vous laisse découvrir la vidéo:

Margot Cherrid

 

 


1. Irlande: les expats rentrent pour voter Yes au référendum sur l'avortement

Alors que le référendum pour la légalisation de l’avortement se déroule aujourd’hui, les Irlandais·e·s vivant à l’étranger reviennent des quatre coins du globe pour glisser leur bulletin, pro-choix pour la plupart, dans l’urne. 
Irlande: les expats rentrent pour voter Yes au référendum sur l'avortement - Cheek Magazine

3. Des militantes du droit à conduire arrêtées en Arabie Saoudite

Alors que le pays s’apprête à lever l’interdiction historique pour les Saoudiennes de conduire, au moins sept militantes pour les droits des femmes ont été arrêtées la semaine dernière. Un moyen pour le les autorités de préparer une communication lisse et maîtrisée autour de cet événement. 
Des militantes du droit à conduire arrêtées en Arabie Saoudite - Cheek Magazine

4. Les Girls on Wheels prennent d'assaut la ville à vélo

Depuis deux ans, elles sillonnent les rues de Paris, entre filles. Pour prendre confiance face au milieu très masculin du cyclisme, montrer qu’elles ont leur place en ville et se dépenser dans une ambiance bienveillante.
Les Girls on Wheels prennent d'assaut la ville à vélo - Cheek Magazine

5. Elle a lancé Les Aliennes, le festival qui parle féminisme et numérique

Tatyana Razafindrakoto, directrice du festival multiculturel Les Aliennes, qui aura lieu les 25 et 26 mai au Hasard Ludique à Paris, nous embarque dans un voyage qui mêle combats féministes, musique et innovation technologique. Entretien Express.
Elle a lancé Les Aliennes, le festival qui parle féminisme et numérique - Cheek Magazine

7. Les “No Bra”: de plus en plus de femmes se débarrassent de leurs soutifs

Pour leur confort ou par féminisme, de plus en plus de Françaises décident de se passer de soutien-gorge et adoptent le “no bra” (“pas de soutien-gorge”). L’occasion de découvrir à quel point la poitrine des femmes fait encore l’objet de toutes les attentions… et injonctions.
Les “No Bra”: de plus en plus de femmes se débarrassent de leurs soutifs - Cheek Magazine