société

Le podcast du jour

Noire et arabe: dans “Kiffe ta race”, la journaliste Samira Ibrahim se confie sur son identité plurielle

Dans le dixième épisode de Kiffe ta race, Rokhaya Diallo et Grace Ly reçoivent la journaliste Samira Ibrahim et abordent avec elle la question de l’identité plurielle.
DR
DR

DR


Comment se définit-on lorsqu’on a une identité plurielle? C’est l’une des questions auxquelles répond le podcast Kiffe ta race dans son dernier épisode, publié mardi 15 janvier. Au micro de Rokhaya Diallo et Grace Ly, la journaliste à France Médias Monde Samira Ibrahim se confie sur son ressenti en tant que femme noire et arabe. 

Quand on lui demande comment elle se définit, la présentatrice de télévision aux origines égypto-soudanaises explique qu’il lui est très compliqué de se situer, “surtout quand [elle] entend parler de race”, un mot qui “[l’]irrite”.“Quand je me présente, je le fais en tant que Samira Ibrahim, journaliste. […] Je ne reviens jamais sur mes origines.” 

Au cours de cette interview, Samira Ibrahim évoque la pression ressentie par les personnes racisées lorsqu’elles doivent définir leur identité et expliquer l’origine de leur apparence et de leur nom. Elle aborde également son enfance en tant que métisse, la négrophobie dans les pays arabes et par conséquent, et le faible pourcentage de mariages mixtes. La quadragénaire met en outre le doigt sur un problème important dans les médias: la discrimination des personnes racisées dans le milieu de la télévision, dont elle a elle-même été victime au cours de sa carrière. Un podcast qui en dit long sur la perception de soi et de son identité, et qu’on vous laisse découvrir ci-dessous.

 

Wendy Le Neillon


1. Battantes sur les plateaux télé ou les rings de boxe: on a fait discuter Rokhaya Diallo et Sarah Ourahmoune

L’ex-championne de boxe et cheffe d’entreprise Sarah Ourahmoune et la journaliste, réalisatrice et conférencière Rokhaya Diallo racontent leurs parcours dans deux livres passionnants actuellement en librairies. L’occasion de discuter avec ces femmes inspirantes de déterminisme social, maîtrise des émotions et stratégies pour lutter contre les discriminations.
DR - Cheek Magazine
DR

2. J’ai passé la soirée avec Michelle Obama

Dans le cadre de sa tournée de promotion pour son livre Becoming, l’ancienne première dame américaine était hier de passage à Paris. L’occasion de découvrir en live celle qui, depuis 2008, est devenue une véritable icône d’empowerment.
DR - Cheek Magazine
DR

3. Avec “Première Campagne”, Audrey Gordon donne un visage jeune et féminin au journalisme politique

Dans son documentaire Première Campagne, en salles le 17 avril, la réalisatrice Audrey Gordon propose de suivre une jeune reporter chargée de couvrir la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron de 2017. Une immersion intelligente qui analyse et humanise la profession de journaliste.  
DR - Cheek Magazine
DR

5. La voix des femmes, énième refuge des stéréotypes de genre

Des sirènes maléfiques aux femmes politiques dont la voix est critiquée à l’envi, les voix féminines sont constamment soumises au sexisme ordinaire. De l’Antiquité à nos jours, pourquoi nos voix sont elles sources d’autant de crispations que de fantasmes.
DR - Cheek Magazine
DR