société

La vidéo du jour

Klaire fait Grr dénonce la tyrannie de l'épilation infligée aux femmes

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Klaire fait Grr contre l’obsession de l’épilation, qui revient nous gâcher la vie à l’arrivée de l’été.
Klaire fait Grr dénonce la tyrannie de l'épilation infligée aux femmes

L’été s’installe et avec lui la tyrannie de l’épilation: comment (et pourquoi) voulez-vous que pendant les 3 prochains mois, 50% de la population soit parfaitement épilée, en continu? C’est physiquement impossible. Ou bien, à ce compte-là, les mecs aussi pourraient faire un effort. C’est ce que nous rappelle avec beaucoup de bon sens Klaire fait grr dans une nouvelle vidéo mise en ligne par le magazine Néon.

Klaire est vénère, et pour faire réfléchir tout le monde à ce diktat de beauté parfaitement intériorisé par tous, elle explique d’où il vient en démontant les deux principaux arguments avancés pour promouvoir l’épilation parfaite. Les poils, c’est dégueulasse? Non, c’est naturel. Ce n’est pas féminin? Le genre n’a rien à voir là-dedans, on l’a tous appris à l’école: c’est juste une des preuves que notre corps est devenu adulte. Bref, en 1 minute 30, Klaire fait grr nous explique pourquoi on ferait mieux de s’en foutre et d’aller simplement profiter de l’été, et pourquoi pas avec nos poils.

Mathilde Saliou


3. Christelle Delarue, la “Lionne” qui combat le sexisme dans la pub

Après une campagne d’affichage sauvage retentissante et alors que Les Lions de Cannes, grand raout publicitaire organisé sur la Croisette, ont lieu cette semaine, on s’est entretenues avec Christelle Delarue, fondatrice de l’agence de pub féministe Mad&Women et de l’association de lutte contre le sexisme Les Lionnes.
Christelle Delarue, la “Lionne” qui combat le sexisme dans la pub - Cheek Magazine

6. “Tombeur” versus “salope”: pourquoi il est urgent de mettre un terme au tabou de l'infidélité féminine

Si la diabolisation des femmes infidèles au sein des couples hétérosexuels remonte à plusieurs millénaires, elle a toujours cours en 2019. Entre le cliché de la “salope” qui ne se respecte pas et celui de la femme qui ne trompe que si elle se sent délaissée, pourquoi l’infidélité masculine a-t-elle toujours été bien mieux tolérée socialement? Décryptage.
“Tombeur” versus “salope”: pourquoi il est urgent de mettre un terme au tabou de l'infidélité féminine - Cheek Magazine

7. Pourquoi certains commentaires sur l'affaire Neymar relèvent de la culture du viol

L’éditorialiste de RMC Daniel Riolo et l’ancien footballeur Jérôme Rothen ont scandalisé après des propos sur la Brésilienne accusant le joueur du PSG Neymar de viol. Des dires relevant de la culture du viol. Décryptage avec Noémie Renard, l’autrice de l’ouvrage En finir avec la culture du viol.
Pourquoi certains commentaires sur l'affaire Neymar relèvent de la culture du viol - Cheek Magazine