société

La vidéo du jour

Klaire fait Grr dénonce la tyrannie de l'épilation infligée aux femmes

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Klaire fait Grr contre l’obsession de l’épilation, qui revient nous gâcher la vie à l’arrivée de l’été.
Klaire fait Grr dénonce la tyrannie de l'épilation infligée aux femmes

L’été s’installe et avec lui la tyrannie de l’épilation: comment (et pourquoi) voulez-vous que pendant les 3 prochains mois, 50% de la population soit parfaitement épilée, en continu? C’est physiquement impossible. Ou bien, à ce compte-là, les mecs aussi pourraient faire un effort. C’est ce que nous rappelle avec beaucoup de bon sens Klaire fait grr dans une nouvelle vidéo mise en ligne par le magazine Néon.

Klaire est vénère, et pour faire réfléchir tout le monde à ce diktat de beauté parfaitement intériorisé par tous, elle explique d’où il vient en démontant les deux principaux arguments avancés pour promouvoir l’épilation parfaite. Les poils, c’est dégueulasse? Non, c’est naturel. Ce n’est pas féminin? Le genre n’a rien à voir là-dedans, on l’a tous appris à l’école: c’est juste une des preuves que notre corps est devenu adulte. Bref, en 1 minute 30, Klaire fait grr nous explique pourquoi on ferait mieux de s’en foutre et d’aller simplement profiter de l’été, et pourquoi pas avec nos poils.

Mathilde Saliou


2. Comment le confinement a romantisé la campagne

Le confinement a provoqué un véritable exode urbain qui semble parti pour durer: de plus en plus de citadin·e·s se mettent à rêver d’emménager à la campagne. Mais une fois passée l’image de carte postale, la déception peut être très forte. 
Comment le confinement a romantisé la campagne - Cheek Magazine

4. Ces deux jeunes femmes cherchent à financer “¡Basta ya!”, un docu sur la lutte pour le droit à l'avortement en Amérique Latine

Julia Heres Garcia et Marion Lambert, deux vingtenaires féministes, lancent une campagne de crowdfunding pour financer leur projet de web-documentaire militant sur la lutte pour le droit à l’avortement en Amérique Latine. 
Ces deux jeunes femmes cherchent à financer “¡Basta ya!”, un docu sur la lutte pour le droit à l'avortement en Amérique Latine - Cheek Magazine

5. Confinement: ce que l’abstinence sexuelle leur a appris

Avec le confinement, des femmes confinées seules ou en couple n’ont pas eu de rapport sexuel pendant plusieurs semaines. Qu’est-ce que cette abstinence leur a appris sur leur rapport à la sexualité, à leur corps et au désir? Réponses. 
Confinement: ce que l’abstinence sexuelle leur a appris - Cheek Magazine