société

Le Cheek Point

Léa Salamé choisie pour interviewer le président parce qu'elle est sexy

On a lu ça pour vous et on vous le conseille.
Léa Salamé choisie pour interviewer le président parce qu'elle est sexy

Depuis l’annonce de cette émission il y a deux semaines, une question revient régulièrement: pourquoi la chroniqueuse d’On n’est pas couché a-t-elle été préférée à Nathalie Saint-Cricq, pourtant responsable du service politique de France 2? Selon Le Canard Enchaîné, qui cite des propos du patron de l’information de France Télévisions Michel Field, Léa Salamé aurait été choisie pour figurer face au Président car elle est ‘virevoltante et sexy.”

La jeune journaliste, pourtant réputée pour être une excellente intervieweuse, aurait donc été castée sur son physique pour interviewer François Hollande ce soir, dans la nouvelle émission Dialogues Citoyens. Décidément, il y a encore du boulot en matière de sexisme dans les médias.

À lire le plus vite possible sur le site de L’Express.


1. Doit-on réinventer les congés maternité, paternité et parentaux?

Sur France Inter, Dorothée Barba et ses invités ont débattu dans Le Débat de midi des enjeux des congés paternité et parentaux, source d’inégalités entre les hommes et les femmes. À écouter.  
Doit-on réinventer les congés maternité, paternité et parentaux? - Cheek Magazine

2. Pour la blogueuse Clara D., le poil est politique

Depuis quelques mois, la révolte contre l’épilation gronde de plus en plus. La blogueuse Clara D. nous raconte comment sa guerre contre ce diktat a commencé. 
Pour la blogueuse Clara D., le poil est politique - Cheek Magazine

3. Avoir ses règles à la plage (ou ailleurs), la galère de toutes les femmes l'été

Toilettes publiques saturées ou inexistantes, protections périodiques inadaptées… L’été réserve souvent son lot de désagréments, contraignant les femmes à s’adapter malgré elles, voire à se priver de certains loisirs comme la plage. 
Avoir ses règles à la plage (ou ailleurs), la galère de toutes les femmes l'été - Cheek Magazine

6. Se raser la tête, un tabou plus si tabou?

Sur les podiums et dans la rue, les têtes rasées se font de plus en plus nombreuses. Entre mode, libération féministe et geste altruiste, le phénomène bouscule les codes de la féminité traditionnelle. Décryptage.
Se raser la tête, un tabou plus si tabou? - Cheek Magazine