société

La vidéo du jour

“j'préfère te prévenir”: l'Euro 2016 dans un couple vu par le collectif Lolywood

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle du collectif Lolywood sur l’Euro 2016.
Capture d'écran de la vidéo du collectif Lolywood
Capture d'écran de la vidéo du collectif Lolywood

Capture d'écran de la vidéo du collectif Lolywood


Entre nous tout va bien mais voilà qu’aujourd’hui on est le 10 juin et l’Euro c’est parti. J’préfère te prévenir, tu vas sûrement te dire que c’est qu’un match, ça va mais remballe ton sourire car l’Euro dure un mois, on va plus sortir, on va plus sortir, j’préfère te prévenir”: c’est ainsi que commence cette vidéo que l’on doit au collectif Lolywood et qui comptabilise déjà plus de 1 million de vues en 2 jours. On y voit une jeune femme qui regarde un clip laissé à son attention par son mec. Réinterprétant à sa façon une chanson de Francis Cabrel, ce dernier lui explique ce qui va se passer à compter du 10 juin, date d’ouverture de l’Euro 2016. 

Si cette vidéo n’échappe pas aux stéréotypes basiques concernant les femmes et le foot -en gros, elles n’aiment pas ça et elles s’emmerdent quand leurs mecs regardent les matchs-, elle est plutôt bien faite et l’absurdité des paroles, assez drôles -“On ne fera même plus l’amour, je penserai qu’à Pierre Menez”,“Évite de me dire c’est pas grave, c’est que du foot ou je te ferai dormir sur une aire d’autoroute”-, en feraient presque oublier le ramassis de clichés entendus. Le tout sur l’air de Je l’aime à mourir qui donne un ton tragico-comique parfait.

Mais c’est surtout la chute de la vidéo qui vaut le détour et qu’on vous laisse découvrir ci-dessous:

 

Julia Tissier


1. Le congé paternité est-il la clé de l'égalité dans le couple?

En France, le congé paternité est un droit encore snobé par trois pères sur dix qui ne dure que onze jours. Les semaines qui suivent l’arrivée d’un nouveau-né influencent pourtant de façon cruciale la place attribuée aux femmes et aux hommes dans la société, la famille et le monde professionnel.
Capture d'écran de la vidéo du collectif Lolywood - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du collectif Lolywood

3. Un podcast qui démonte les a priori de la grossophobie

Alors que la Ville de Paris organise aujourd’hui une journée de lutte contre la grossophobie, on vous recommande ce podcast qui démonte pas mal d’idées reçues sur un sujet, qui, une fois de plus, enferme les femmes dans leur corps. 
Capture d'écran de la vidéo du collectif Lolywood - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du collectif Lolywood

4. La self-défense féminine, un moyen de reconquérir sa place dans la rue

Victimes de harcèlement, d’agressions ou simplement en quête d’assurance dans l’espace public, ces 11 jeunes femmes ont choisi de suivre un stage de self-défense pour en finir avec le sentiment de vulnérabilité. On a passé deux week-ends avec ces apprenties guerrières.  
Capture d'écran de la vidéo du collectif Lolywood - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du collectif Lolywood