cheek_societe_habillage_desktop

société

Le Cheek Point

Aux origines du concept de manspreading, cet étalement masculin dans les transports en commun

On a lu pour vous cet article du blog Big Browser du Monde qui explique le pourquoi et comment du concept de manspreading, et on vous le recommande fortement.
Instagram/embattz
Instagram/embattz

Instagram/embattz


Le 4 juillet, le groupe écologiste de la mairie de Paris demandait une incitation pour sensibiliser les usagers de la RATP au ‘manspreading’. Votée par le conseil municipal, cette initiative s’attaque à un phénomène qui jusqu’alors ne portait pas de nom. Le ‘manspreading’, apparu parmi les combats menés par les organisations féministes. Le mot désigne littéralement ‘l’étalement masculin’, c’est-à-dire le fait que les hommes prennent une place disproportionnée dans l’espace public, en particulier sur les banquettes des transports en commun, en écartant les jambes, laissant moins d’espace à leurs voisines. […]

Le terme ‘manspreading’ vient des États-Unis. L’Oxford Dictionnary note qu’il est apparu dès 2008, en ligne, et qu’il a gagné en popularité en 2013 avec la création du Tumblr ‘Men taking too much space on the train’ (‘Ces hommes qui prennent trop de place dans le métro’).

Vous vous demandez d’où sort ce terme que l’on entend désormais de plus en souvent? Et bien le concept de manspreading a une petite dizaine d’années, et s’est répandu aux États-Unis grâce à une campagne lancée dans le métro new-yorkais. La magie de l’Internet a fait le reste, faisant connaître ce mot au reste du monde. Que recouvre-t-il exactement, quels sont les enjeux, et pourquoi certain.es se battent-ils/elles pour faire de cet étalement masculin un sujet politique? Vous saurez tout sur le manspreading en lisant cet article du blog Big Browser, hébergé sur le site du Monde.

À lire le plus vite possible sur le blog Big Browser du Monde


3. Sandrine Lecointe aide à reboiser Madagascar grâce à des cosmétiques naturels

La jeune entrepreneure franco-malgache a lancé Madagas’Care, une ligne de cosmétiques aux extraits de plantes de Madagascar qui réinvestit une partie des bénéfices dans la protection de l’environnement dans son île d’origine.
Instagram/embattz - Cheek Magazine
Instagram/embattz

5. Delphine Horvilleur: “Les religions doivent encore trouver leur pensée féministe critique”

Delphine Horvilleur est l’une des rares femmes rabbins en France et publie aujourd’hui Des mille et une façons d’être juif ou musulman, cosigné avec l’islamologue Rachid Benzine. Ils proposent dans cet ouvrage de renouveler et moderniser l’approche des traditions religieuses. 
Instagram/embattz - Cheek Magazine
Instagram/embattz

6. Dans deux podcasts saisissants, France Culture interroge la notion de consentement

On a écouté sur France Culture cette série de podcasts intitulée Consentement, qui rassemble les témoignages de femmes sexuellement abusées, mais qui ont du mal à utiliser le mot “viol” pour décrire ce qu’elles ont subi, et on vous la conseille fortement. 
Instagram/embattz - Cheek Magazine
Instagram/embattz