société

Le Cheek Point

Mariages mixtes: en amour, les Français sont ouverts à la différence

On a lu pour vous cet article sur la progression des mariages mixtes en France, et on vous le recommande.
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland

Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland


Dans le détail, ‘les mariages mixtes représentaient 6 % des unions célébrées en France en 1950 contre 14 % en 2015’, relève Marie Reynaud, chef d’unité des études démographiques et sociales à l’Insee. Mais selon, Magali Mazuy, démographe à l’Ined, ‘si les mariages mixtes sont plus visibles, c’est parce que le nombre total de mariages célébrés en France a beaucoup baissé depuis les années 1970’. (…)

Fait intéressant: en 2015, 49 % des mariages mixtes unissaient une femme étrangère et un homme français, contre 38 % entre 1950 et 1980. ‘Cette évolution s’explique par le fait que de plus en plus de femmes migrent seules pour faire des études ou travailler, notamment. En 2015, elles représentaient d’ailleurs 50 % des étrangers résidant en France’, note Jean-Luc Richard, maître de conférences en sociologie et démographie à l’université de Rennes-I et professeur au CNRS.”

À l’occasion d’une étude publiée lundi sur le sujet, 20 Minutes revient sur le phénomène des mariages mixtes, en expansion en France ces dernières années. À travers l’analyse de statistiques intéressantes, notamment concernant les femmes, l’article nous rappelle qu’en amour, notre pays est ouvert à la différence.

À lire le plus vite possible sur le site de 20 Minutes.


1. Agressions et harcèlement sexuels en série à Coachella

On a lu pour vous cet article, publié sur Teen Vogue, qui révèle les innombrables cas d’agressions et de harcèlement sexuels qui ont eu lieu cette année à Coachella et on vous le conseille fortement.  
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland - Cheek Magazine
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland

3. Le si féministe Québec à l'épreuve de #MeToo

C’est une province canadienne où les femmes se chargent de la drague, ne craignent pas de sortir en short et débardeur dès les beaux jours, et refusent la galanterie. Là bas, on féminise volontiers les métiers, les enfants portent couramment les noms de famille des deux parents, et un congé parental d’un an peut être divisé à part égale entre conjoints. Pourtant le mouvement #MeToo y a connu un écho retentissant. Qu’est-ce que ce phénomène a encore à apporter au si féministe Québec?
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland - Cheek Magazine
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland

4. Prévention sexuelle chez les lesbiennes: le grand vide

On a lu pour vous cet article de RTL Girls sur les stéréotypes qui entourent la sexualité lesbienne et ont un impact sur la santé des femmes homosexuelles et on vous le recommande fortement.
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland - Cheek Magazine
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland

5. La césarienne, un mode d'accouchement mal perçu (et souvent mal vécu) en France

En France, un bébé sur cinq naît par césarienne. C’est deux fois plus qu’au début des années 80. Mais pour les femmes qui en ont fait l’expérience, la césarienne est souvent vécue comme un traumatisme. A contrario, celles qui en font la demande ne sont pas entendues. Pourquoi ce mode de naissance a-t-il si mauvaise réputation?
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland - Cheek Magazine
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland

7. Il n'y a rien de honteux à préférer les serviettes aux tampons

On a lu pour vous cette tribune, publiée sur Mashable, qui dénonce les moqueries visant les femmes qui utilisent des serviettes pendant leurs règles et on vous la conseille fortement.  
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland - Cheek Magazine
Sonia Rolland et Jalil Lespert, Instagram / @soniarolland