société

La vidéo du jour

Une jeune femme, harcelée et frappée dans la rue, diffuse la vidéo de son agression

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de cette jeune femme qui, après avoir été harcelée dans la rue et avoir répliqué, a été frappée par son agresseur. 
Capture d'écran de la vidéo postée par Marie Laguerre
Capture d'écran de la vidéo postée par Marie Laguerre

Capture d'écran de la vidéo postée par Marie Laguerre


La vidéo, vue plus de 900 000 fois, est un extrait de la violence sexiste subie par les femmes chaque jour dans la rue. À l’image, on aperçoit Marie Laguerre, 22 ans, marcher dans une rue du XIXème arrondissement de Paris et passer devant la terrasse d’un bar ce mardi 24 juillet. Il est 18h35. La jeune femme croise un homme qui, écrit-elle, “s’est permis de [lui] adresser des bruits/commentaires/sifflements/coup de langue sales, de manière humiliante et provocante”. Fatiguée et énervée par ce harceleur de rue -qui n’est pas le premier de la journée, précise-t-elle dans son texte-, elle rétorque avec un “Ta gueule!. L’homme s’arrête, lui lance un cendrier, revient ensuite sur ses pas pour la suivre avant de la frapper au visage, si fort qu’elle en perd l’équilibre. 

L’agression de Marie Laguerre a été filmée par les caméras de vidéosurveillance de l’établissement devant lequel elle passait et c’est cette vidéo qu’elle a publiée sur sa page Facebook pour dénoncer l’impunité masculine dans l’espace public. Interviewée par la suite sur RMC, elle affirme avoir su que l’homme allait la frapper: J’aurais pu partir en courant mais il n’en était pas question. Je n’allais pas baisser les yeux, je n’allais certainement pas m’excuser. J’étais prête à prendre le coup et je l’ai pris.” Elle a ensuite porté plainte contre son agresseur et partagé son expérience sur les réseaux sociaux. Plusieurs personnalités ont réagi, parmi elles, la YouTubeuse Laura Calu mais aussi Marlène Schiappa, secrétaire d’État en charge de l’égalité femmes-hommes, qui s’est dit dans Le Parisienoutrée” mais “malheureusement pas surprise”. 

 

 

Dans son post Facebook, Marie Laguerre conclut: “Ces hommes qui se croient tout permis dans la rue, qui se permettent de nous humilier et qui ne supportent pas qu’on s’en offusque, c’est inadmissible. Il est temps que ce genre de comportement CESSE.

 

Alexandra Vépierre


2. Turquie: Sule Çet, le visage des violences faites aux femmes

En Turquie s’est achevé le premier procès dans l’affaire du probable meurtre de Sule Çet, 23 ans, étudiante à Ankara. La jeune femme aurait été jetée du 20ème étage d’un immeuble de bureaux. Son cas, ultra-médiatisé, est en passe de devenir le symbole contre les violences faites aux femmes dans le pays.
Capture d'écran de la vidéo postée par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo postée par Marie Laguerre

3. Alice Coffin: La Ligue du LOL “renvoie à l'élimination de toute une partie des journalistes”

Horrifiée mais “pas étonnée” par les révélations concernant la Ligue du LOL, la journaliste engagée Alice Coffin a accepté de se prêter au jeu des 3 questions et de nous livrer son point de vue sur l’affaire. On a parlé discrimination, journalisme et féminisme.  
Capture d'écran de la vidéo postée par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo postée par Marie Laguerre

4. Houda Benyamina, réalisatrice engagée qui veut démocratiser le cinéma

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente la réalisatrice Houda Benyamina, prix de la création.
Capture d'écran de la vidéo postée par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo postée par Marie Laguerre

7. TPMP: Quand Jean-Marie Bigard mime et banalise le viol en direct

Lundi 11 février, dans Touche pas à mon poste, Jean-Marie Bigard a mimé une scène de viol. Ce n’est pas la première fois que l’émission de Cyril Hanouna banalise les violences sexistes et sexuelles. 
Capture d'écran de la vidéo postée par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo postée par Marie Laguerre