société

La vidéo du jour

Harcèlement, sexualité et voile: 12 Marocaines racontent leurs expériences dans une websérie

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait l’un des épisodes de la série Marokkiat, dans laquelle 12 femmes racontent leur quotidien au Maroc.
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR

Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR


Je suis sortie une nuit, à côté de la maison. Un homme est sorti bourré d’un bar, il m’a attrapé de force par le bras: ‘Toi tu viens avec moi!’, ‘Tu as l’habitude de faire ça?’, ‘C’est combien la nuit?’. Je lui ai mis un coup de genou dans les couilles. Il s’est mis à hurler. Les videurs du bar sont sortis. L’un d’eux m’a dit: ‘Tais toi, tu es une fille, tu ne dois pas mal parler’.” Ce témoignage, c’est celui de Nada, une jeune Marocaine qui a accepté de raconter son histoire face à la caméra de la réalisatrice et romancière Sonia Terrab. En demandant à 12 femmes de tous milieux sociaux et tous âges ce que signifie être, justement, une femme dans leur pays, elle a créé la très intéressante -on se demande encore comment on a pu passer à côté- websérie Marokkiat. L’objectif: dénoncer le harcèlement de rue et les violences sexuelles, mais aussi évoquer le rapport des Marocaines à leurs corps ou à l’homosexualité.  

Les épisodes, vus plus de 6 millions de fois, ont été diffusés sur la page Facebook de la société de production et incubateur Jawjab entre le 29 novembre et le 23 février. Sonia Terrab filme ses personnages debout, dans la rue, pour encourager les femmes à se réapproprier l’espace urbain. “La rue ne nous appartient pas, raconte-t-elle à Télérama. On marche très vite, tête baissée, on se dépêche de rentrer dans des taxis, pour ne pas se faire harceler.” Des vidéos engagées qui devraient être déclinées au masculin dans une saison 2. On a hâte!

 

Margot Cherrid


1. Viol: la victime parfaite n'existe pas

On a lu pour vous cet article du Harper’s Bazaar, qui déconstruit le mythe de la victime parfaite, si souvent invoquée lors des affaires de viols ou d’agressions sexuelles, et on vous le conseille fortement.    
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR

2. Cette start-uppeuse veut créer des vocations féminines dans les secteurs dits masculins

Cofondatrice de la start-up WeMaintain qui révolutionne le marché de la maintenance des ascenseurs, Jade Francine, 28 ans, encourage les femmes à se lancer dans des secteurs à l’image très masculine. 
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR

3. Consentement sexuel: Noémie Renard dénonce les actes non désirés lors d'un rapport

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait cette interview de Noémie Renard pour Konbini, dans laquelle elle évoque les agressions parfois subies dans le cadre de rapports consentis.
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR

4. Les Incels, la communauté masculiniste qui acclame l'attaque de Toronto

Les Canadiens découvrent avec effroi que la tuerie de Toronto, qui a fait 10 morts et une quinzaine de blessés dont une majorité de femmes, a été commise par Alek Minassian, un masculiniste membre des Incels, une communauté de  “célibataires involontaires” vouant aux femmes une haine sans limite. 
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR

5. Violences gynécologiques: une réalisatrice met les médecins au pied du mur

Avec son court-métrage Paye (pas) ton gynéco, la réalisatrice Nina Faure souhaite faire entendre la voix des femmes victimes de violences gynécologiques et demander des explications aux représentant·e·s de la profession.
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR

6. Avec “Ta Mère Nature”, Ophélie Damblé nous initie à l'agriculture urbaine

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait cet épisode de Ta Mère Nature, dans lequel Ophélie Damblé nous fait découvrir la Prairie, une friche urbaine implantée à Pantin.
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR