société

La vidéo du jour

Harcèlement, sexualité et voile: 12 Marocaines racontent leurs expériences dans une websérie

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait l’un des épisodes de la série Marokkiat, dans laquelle 12 femmes racontent leur quotidien au Maroc.
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR

Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR


Je suis sortie une nuit, à côté de la maison. Un homme est sorti bourré d’un bar, il m’a attrapé de force par le bras: ‘Toi tu viens avec moi!’, ‘Tu as l’habitude de faire ça?’, ‘C’est combien la nuit?’. Je lui ai mis un coup de genou dans les couilles. Il s’est mis à hurler. Les videurs du bar sont sortis. L’un d’eux m’a dit: ‘Tais toi, tu es une fille, tu ne dois pas mal parler’.” Ce témoignage, c’est celui de Nada, une jeune Marocaine qui a accepté de raconter son histoire face à la caméra de la réalisatrice et romancière Sonia Terrab. En demandant à 12 femmes de tous milieux sociaux et tous âges ce que signifie être, justement, une femme dans leur pays, elle a créé la très intéressante -on se demande encore comment on a pu passer à côté- websérie Marokkiat. L’objectif: dénoncer le harcèlement de rue et les violences sexuelles, mais aussi évoquer le rapport des Marocaines à leurs corps ou à l’homosexualité.  

Les épisodes, vus plus de 6 millions de fois, ont été diffusés sur la page Facebook de la société de production et incubateur Jawjab entre le 29 novembre et le 23 février. Sonia Terrab filme ses personnages debout, dans la rue, pour encourager les femmes à se réapproprier l’espace urbain. “La rue ne nous appartient pas, raconte-t-elle à Télérama. On marche très vite, tête baissée, on se dépêche de rentrer dans des taxis, pour ne pas se faire harceler.” Des vidéos engagées qui devraient être déclinées au masculin dans une saison 2. On a hâte!

 

Margot Cherrid


1. “Kiffe ta race”, le podcast qui traite des questions raciales sans tabou

Dans ce nouveau podcast intitulé Kiffe ta race et produit par Binge Audio, Rokhaya Diallo et Grace Ly évoquent les questions raciales dans une discussion détendue et partagent leurs expériences personnelles. 
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR

3. Et si on arrêtait d'associer sodomie et soumission des femmes?

On a lu pour vous cet article de Slate sur la mauvaise réputation de la sodomie chez les hétérosexuel·le·s, et on vous le conseille.
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR

4. Liberté, Pilosité, Sororité: ce collectif féministe veut libérer les poils des femmes

Le collectif non mixte Liberté, Pilosité, Sororité a vu le jour cet été sous l’impulsion de Noémie Renard. Nous avons posé cinq questions à ces femmes qui ont pour objectif de défier la “norme du glabre”. 
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR

5. Quand Marion Seclin, Camille Giry et Justine Lossa parlent règles sans pincettes

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait celle de ces trois jeunes femmes qui s’attaquent au sujet encore très tabou des règles, avec beaucoup d’humour.
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR

7. Témoignage: “A 30 ans, on m'a diagnostiqué un cancer du sein”

Sophie, 36 ans, a été diagnostiquée il y a six ans. Un cancer du sein, à son jeune âge, n’est pas courant. Devenue mère après sa guérison, la trentenaire n’a jamais été en conflit avec ce corps qui a tant changé pendant la maladie. Elle raconte.
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'épisode 2 de “Marokkiat”, DR