société

Interview “Génération écolo” / Mélanie Laurent et Cyril Dion

“Les gens ne sont pas au courant que l'espèce humaine est menacée”

On a rencontré Mélanie Laurent et Cyril Dion pour parler de Demain, leur projet de road-movie documentaire sur l’écologie.
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion

Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion


On savait déjà Mélanie Laurent engagée dans la cause environnementale: en septembre 2012, l’actrice et réalisatrice avait notamment prêté sa voix au documentaire The End of The Line, qui dénonçait les méfaits de la surpêche. Aujourd’hui, elle s’investit pleinement en faveur de l’écologie avec Demain, un documentaire qu’elle coréalise en compagnie de Cyril Dion. Ce dernier, ancien comédien, a été directeur de Colibris, ONG cofondée en 2006 avec le pionnier de l’agroécologie Pierre Rabhi, et avec laquelle il avait coproduit en 2010 le film de Coline Serreau Solutions locales pour un désordre global.

Tous deux trentenaires et jeunes parents, Mélanie Laurent et Cyril Dion sont partis d’une question simple -“dans quel monde vivront nos enfants dans 40 ans?”-, et d’une réponse terrifiante -plusieurs études internationales annoncent un effondrement probable de notre civilisation d’ici là-, pour lancer ce projet qui devrait voir le jour en décembre 2015. L’idée de Demain est de “partir en quête des meilleures solutions expérimentées aux quatre coins de la planète” pour éviter le désastre annoncé et par là-même, “donner envie au plus grand nombre de construire un monde meilleur [en lui donnant] un visage”. Mardi 27 mai, les deux réalisateurs célébraient le coup d’envoi de leur campagne Kiss Kiss Bank Bank au magasin Centre Commercial, dans le 10ème arrondissement de Paris. L’occasion de les soumettre à nos questions “génération écolo”. 

La fibre écolo se développe-t-elle particulièrement à la trentaine?

Cyril Dion: En tout cas, c’est clairement un truc de génération. Ça va devenir obligatoire d’être écolo. Les trentenaires de 2044, c’est à dire ceux qui naissent aujourd’hui, n’auront absolument pas le choix. Ce sera une nécessité de survie. 

Mélanie Laurent: Les gens reviendront aux préceptes de la génération de nos grands-parents. Ces derniers avaient les bons réflexes écolos, le bon sens. 

Quels gestes écolos vos parents vous ont-ils transmis?

ML: Je me souviens surtout de l’eau. Il fallait éviter de la laisser couler. Et puis l’électricité: surtout, ne jamais laisser une lumière allumée pour rien! 

CD: Se soigner avec les plantes et manger sainement. Ma mère me traînait dans les magasins bio -qu’on appelait encore des magasins diététiques à l’époque-, et mon père était navré quand il la voyait revenir avec des espèces de galettes de céréales alors que tout ce qu’il voulait, c’était manger un bon vieux steak. 

Quels sont les grands défis écologiques que doit relever notre génération?

CD: Le changement climatique en est un, tout comme la chute de la biodiversité -c’est à dire les espèces qui meurent super vite. Il y a aussi le problème des ressources qui s’épuisent. Mais le plus gros défi de tous, c’est celui de se mettre tous ensemble pour résoudre ces défis-là. 

“On attend d’être face au mur, comme dans les films de science-fiction où tout part en vrille.”

Pour parvenir à résoudre ces problèmes, de quels moyens notre génération dispose-t-elle, par rapport aux précédentes?

CD: Il faut que notre génération s’engage en politique d’une façon très différente de celle des leaders actuels et qu’elle créée de nouveaux partis, propose des idées. Comme on dit, si tu ne t’occupes pas de la politique, la politique s’occupera de toi. Si les jeunes ne s’engagent pas, on va continuer à être dirigés par des gens qui protègent leurs intérêts. 

ML: Tout existe déjà, tout est là, c’est juste une histoire de conscience, d’éveil, de solidarité et de se bouger le cul. Si on attend que les politiques changent, on est foutus. C’est à nous de changer les choses, sinon on va disparaître. 

Pourquoi notre génération n’a t-elle pas encore eu massivement le déclic?

ML: Les gens ne se rendent pas compte de ce qu’il va se passer, c’est pour ça qu’il n’y a pas de déclic. Les médias et les politiques ne font pas passer l’information. Les gens ne sont même pas au courant que l’espèce humaine est menacée, c’est une aberration. On parle de tout, sauf de ça. On attend d’être face au mur, comme dans les films de science-fiction où tout part en vrille. A ce moment-là, ce sera trop tard. 

Pour financer votre film, vous faites appel au crowdfunding, un outil très générationnel. Pourquoi?

ML: On avait envie d’être financés par les gens, plutôt que par des producteurs uniquement. Pour nous, c’était hautement symbolique. 

CD: L’objectif, c’est que tout ça devienne un mouvement. On voudrait partir de Demain pour faire plein de choses. Si les gens se sentent responsables de l’impact de ce film, il aura dix fois plus de force. 

Propos recueillis par Faustine Kopiejwski


1. Amelia Tavella défend la sororité dans le milieu très masculin de l'architecture

Quand Amelia Tavella répond positivement à la demande d’interview au téléphone, c’est une tempête d’enthousiasme et de dynamisme: “Parler de la Corse et des femmes qui sont mes deux sujets favoris? Mais évidemment!”. En effet, pour l’architecte de 43 ans, dans son travail, ces deux…
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion  - Cheek Magazine
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion

2. Avec Afrogameuses, Jennifer Lufau défend la place des femmes noires dans le monde du jeu vidéo

Zéro. C’est le nombre de joueuses noires que Jennifer Lufau, la créatrice d’Afrogameuses, a croisées en vingt ans de gaming. La freelance en marketing dresse ce triste constat en préparant un article autour du racisme dans les jeux vidéo pour son blog Call me Jane…
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion  - Cheek Magazine
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion

3. Minou Sabahi met les saveurs de ses voyages dans nos assiettes

Elle se définit comme une cuisinière “indépendante et itinérante”, et nous paraît d’emblée aussi franche qu’affranchie. Originaire d’une famille de réfugiés iraniens, qui a immigré en France après avoir vécu aux Pays-Bas et en Angleterre, Minou Sabahi se destine à la cuisine sur le tard,…
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion  - Cheek Magazine
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion

4. Cette série de podcasts explore la question de l'inceste et du tabou qui l'entoure

Trois ans après le début de la vague #MeToo, le silence entourant les violences sexuelles continue de perdre du terrain. La journaliste Charlotte Pudlowski, cofondatrice des podcasts Louie Media, a voulu participer à ce mouvement inédit en racontant dans le premier épisode l'histoire de sa…
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion  - Cheek Magazine
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion

5. Sur Instagram, la nouvelle génération de militant·e·s mène le combat antiraciste

Le décès de George Floyd, asphyxié le 25 mai dernier par un policier blanc à Minneapolis, a ravivé l’attention portée aux violences policières et plus largement au combat antiraciste, jusqu’en France où le mouvement Black Lives Matter s’est exporté. En parallèle des manifs, les réseaux…
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion  - Cheek Magazine
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion

6. Célibataire et quadra, elle raconte son chemin vers la maternité dans un livre

“Il ne se passe pas une semaine sans que quelqu’un ne me sollicite pour avoir mes contacts. Je n’ai pas passé d’annonce de hotline, mais je suis une des seules personnes à parler librement de la procréation médicalement assistée”, lance Audrey Page. À la lecture…
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion  - Cheek Magazine
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion

7. Avec “Les Joueuses”, Julie Gayet célèbre les footballeuses de l’Olympique Lyonnais

“Ce qui m’a marquée, c’est leur courage: elles sont toutes passées par des moments difficiles, on le sent et on le voit. Elles ne lâchent rien.” C’est avec une certaine admiration que Julie Gayet évoque le destin des footballeuses de l’Olympique Lyonnais, porté à l’écran dans le…
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion  - Cheek Magazine
Cyril Dion et Mélanie Laurent © Fanny Dion