société

La vidéo du jour

Michelle Obama n'en peut plus du sexisme de Donald Trump, et elle le dit

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce discours de Michelle Obama dénonçant le sexisme de Donald Trump.
Michelle Obama n'en peut plus du sexisme de Donald Trump, et elle le dit

Michelle Obama était hier soir à un meeting démocrate de soutien à Hillary Clinton dans le New Hampshire. Alors que la semaine a été rythmée par la divulgation de propos de Donald Trump très violents à l’égard des femmes, puis par le témoignage de plusieurs femmes déclarant avoir été agressées sexuellement par le candidat des Républicains, la première dame des États-Unis a exprimé au micro tout le mal qu’elle pensait de ce grossier personnage.

Cela a été une dure semaine et c’est déjà une dure élection. Cette semaine a été particulièrement intéressante pour moi à titre personnel, car elle a été celle du contraste. Mardi, à la Maison Blanche, nous avons célébré la journée internationale des filles, avec Let Girls Learn. C’était la dernière fois que je participais en tant que Première dame à un évènement de Let Girls Learn et j’ai eu le plaisir de passer des heures à parler avec les filles les plus extraordinaires. (…)

J’étais tellement transportée par ces filles! Ça c’était mardi. Et me voilà maintenant, sur une scène de campagne où nous n’avons pas arrêté d’entendre des propos blessants et haineux sur les femmes, des mots qui ont été très douloureux pour beaucoup d’entre nous. (…)

C’est scandaleux, c’est inadmissible. Peu importe le parti auquel vous appartenez, que vous soyez démocrate, républicain, indépendant, aucune femme ne mérite d’être traitée de la sorte. Je sais que c’est une campagne, mais là, ça n’a rien à voir avec la politique, il s’agit des règles de vie humaine décentes, il s’agit de ce qui est bien et de ce qui est mal, et nous ne pouvons plus supporter cela ni y exposer nos enfants une minute de plus, alors quatre ans, n’en parlons pas. Il est temps pour nous tous de nous affirmer et de dire: trop c’est trop.

Pour regarder le discours en intégralité, c’est ici.

Myriam Levain


3. TPMP: Quand Jean-Marie Bigard mime et banalise le viol en direct

Lundi 11 février, dans Touche pas à mon poste, Jean-Marie Bigard a mimé une scène de viol. Ce n’est pas la première fois que l’émission de Cyril Hanouna banalise les violences sexistes et sexuelles. 
TPMP: Quand Jean-Marie Bigard mime et banalise le viol en direct - Cheek Magazine

6. #MeToo: Le milieu du tatouage a aussi son lot de porcs

Le monde du tatouage n’échappera pas à la vague #MeToo. Sexisme, abus, harcèlement, attouchements, agressions sexuelles… Qu’elles soient clientes ou tatoueuses, des femmes témoignent, victimes de professionnels peu scrupuleux. En cause notamment: une culture machiste encore trop prégnante. Exhaustif.
#MeToo: Le milieu du tatouage a aussi son lot de porcs - Cheek Magazine

7. Depuis la France, Awa Ba mène une guerre contre la polygamie

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente Awa Ba, prix de la solidarité, autrice du livre Polygamie la douleur des femmes et fondatrice de l’association En Finir Avec la Polygamie.
Depuis la France, Awa Ba mène une guerre contre la polygamie - Cheek Magazine