société

La vidéo du jour

Elle cherche en vain des vraies filles dans un magazine féminin

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce court-métrage sélectionné par le Mobile Film Festival sur l’absence des vraies femmes dans les pages de magazines féminins. 
Press-it © Angèle Béraud
Press-it © Angèle Béraud

Press-it © Angèle Béraud


Cette lectrice de magazine féminin est la protagoniste d’un des films en compétition pour l’édition 2018 du Mobile Film Festival, une compétition de films tournés par des réalisateurs du monde entier avec des téléphones, dans un format d’une minute. Cette année, les femmes sont nombreuses à avoir été retenues parmi les finalistes et certaines ont choisi de faire passer des messages, comme Angèle Béraud, qui a tourné le court-métrage Press-it dénonçant les injonctions qui pèsent sur le physique des femmes ainsi que l’absence de diversité qui caractérisent encore trop souvent la presse féminine. Un discours qui a su trouver un écho chez Cheek puisque c’est une réponse à ce modèle jugé oppressant que nous avons voulu apporter en créant notre média fin 2013.

Parmi les autres films qui ont retenu notre attention, il y a le court-métrage choc sur les violences conjugales intitulé Allo, à regarder absolument pour en saisir la banalité. Il y a aussi White Mirror qui parle de l’estime de soi trop souvent défaillante chez les femmes, Sans bruit, qui évoque le traumatisme subi en silence, et enfin T.A.C. qui s’empare du thème de l’anorexie. La bonne nouvelle, c’est que, comme ils ne durent qu’une minute, vous allez pouvoir en regarder beaucoup ici

Myriam Levain


1. “Kiffe ta race”, le podcast qui traite des questions raciales sans tabou

Dans ce nouveau podcast intitulé Kiffe ta race et produit par Binge Audio, Rokhaya Diallo et Grace Ly évoquent les questions raciales dans une discussion détendue et partagent leurs expériences personnelles. 
Press-it © Angèle Béraud - Cheek Magazine
Press-it © Angèle Béraud

7. Témoignage: “A 30 ans, on m'a diagnostiqué un cancer du sein”

Sophie, 36 ans, a été diagnostiquée il y a six ans. Un cancer du sein, à son jeune âge, n’est pas courant. Devenue mère après sa guérison, la trentenaire n’a jamais été en conflit avec ce corps qui a tant changé pendant la maladie. Elle raconte.
Press-it © Angèle Béraud - Cheek Magazine
Press-it © Angèle Béraud