société

Le Cheek Point

Morgan Mikenas, la blogueuse fitness qui a cessé de s'épiler il y a un an

On a lu cette interview de Morgan Mikenas, une blogueuse qui a cessé de s’épiler il y a plus d’un an, et on vous la recommande chaudement. 
Instagram/i_am_morgie
Instagram/i_am_morgie

Instagram/i_am_morgie


Il y a un an, la blogueuse fitness née dans l’Indiana Morgan Mikenas a décidé d’arrêter de s’épiler. Elle était devenue dingue à force de suivre les canons de beauté mainstream et l’idée que l’on se fait traditionnellement de la féminité; et son corps trop souvent rasé et épilé portait les cicatrices de son insécurité chronique. Morgan a fini par réaliser que, depuis son plus jeune âge, elle avait été conditionnée à penser que les poils étaient quelque chose de totalement inacceptable pour les filles. Elle le savait, les filles de l’école qui se moquaient de ses poils de jambes le savaient, en réalité, on l’a tou.te.s su à un moment ou un autre de notre vie. Maintenant, il s’agit de désapprendre ce conditionnement.

Morgan a réalisé qu’elle mérite d’être aimée juste comme elle est, et s’est embarquée dans la grande aventure de l’acceptation et de l’amour de soi. Elle a décidé d’adopter sa beauté naturelle et de vivre sa vie pour elle-même, et pour personne d’autre. Et vous souhaite de faire la même chose.

Résister aux diktats de la beauté quand ils s’étalent en pleine page des magazines, dans les salles de cinéma, les séries, et jusque dans les jeux d’enfants, mission impossible? Ce n’est pas ce que professe cette blogueuse américaine. Lassée de la pression sociale qui se porte sur (l’absence de) ses poils, elle a décidé de cesser de s’épiler. Et livre ses réflexions sur les obligations que les femmes sentent peser sur elles en terme de beauté -et sur l’urgence qu’il y a de s’en foutre.

À lire de toute urgence en version originale sur i-D.


1. Baftas 2018: la blague féministe de Salma Hayek et le triomphe de Time's Up

Hier soir se déroulait à Londres la 71 ème cérémonie des Bafta. Lors d’une soirée marquée par les soutiens aux femmes victimes de violences sexuelles, Salma Hayek s’en est donné à cœur joie.   
Instagram/i_am_morgie - Cheek Magazine
Instagram/i_am_morgie

2. On a collé des affiches avec Merci Simone, qui expose Simone Veil dans tout Paris

On a suivi les fondatrices de Merci Simone pendant qu’elles partaient tapisser un mur parisien avec le portrait de Simone Veil. Leur collectif de street art féministe veut préserver la mémoire de celle qui a légalisé l’IVG en France.
Instagram/i_am_morgie - Cheek Magazine
Instagram/i_am_morgie

4. Lena Dunham se confie sur son ablation de l'utérus

On a lu pour vous la lettre ouverte de Lena Dunham sur le site de Vogue, dans laquelle elle revient sur son hystérectomie et on vous la conseille fortement. 
Instagram/i_am_morgie - Cheek Magazine
Instagram/i_am_morgie

5. Naissance par PMA: recherche origines désespérément... ou pas

Dans ce nouvel épisode de notre podcast Il était une fois la PMA, on découvre l’histoire de personnes nées d’un don de gamètes mais aussi celle de gens qui en ont bénéficié pour concevoir un enfant et enfin d’autres qui ont donné. 
Instagram/i_am_morgie - Cheek Magazine
Instagram/i_am_morgie

7. “Pour qu'on ne puisse plus dire ‘qui ne dit mot consent’.”

On a lu pour vous cette tribune publiée sur L’Obs en faveur d’un consentement sexuel fixé à 15 ans, signée par les comédien·ne·s Alix Poisson, Mélanie Laurent, Bérénice Bejo, Clovis Cornillac et on vous la conseille fortement. 
Instagram/i_am_morgie - Cheek Magazine
Instagram/i_am_morgie