société

“Ferme ta gueule”: Nadia Daam s’insurge contre le sexisme bienveillant du 8 mars

Invitée dans l’émission Quotidien, la journaliste s’est attaquée aux tweets publiés par l’humoriste Monsieur Poulpe et l’animatrice de télévision Karine Le Marchand.
Nadia Daam sur le plateau de “Quotidien”, DR
Nadia Daam sur le plateau de “Quotidien”, DR

Nadia Daam sur le plateau de “Quotidien”, DR


On pouvait s’attendre à avoir un 8 mars qui avait un peu plus de gueule que les autres années, et en fait, on a eu the same old shit: les mêmes récupérations marketing, les mêmes tweets horribles.” Voici le coup de gueule poussé par Nadia Daam le jeudi 8 mars sur le plateau de Quotidien. “Je vais faire la casseuse d’ambiance”, annonce la journaliste invitée au milieu d’un casting exclusivement féminin à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Elle cite d’abord un premier tweet assez affligeant publié par l’humoriste Monsieur Poulpe: “C’est toute l’année que nous devrions avoir cette #JourneeInternationaleDesFemmes. Elles sont libres, méritent beaucoup plus de respect que les hommes. En soutien à cette cause, je vais me masturber en pensant à chacune d’entre vous. Toute la journée. Je commence par les noms en A.

Alors que Yann Barthès défend les propos du jeune homme, argumentant qu’on “peut rire tous les jours”, Nadia Daam insiste: “Quel genre de porc c’est, franchement? Ça n’est pas drôle. Symboliquement, juste pour le 8 mars, ferme ta gueule s’il te plaît.” Dans la même veine, elle cite le tweet tout aussi intelligent de Karine Le Marchand: “En cette Journée de la Femme, j’envoie toute ma tendresse aux hommes aimants et respectueux, sans le regard desquels nous ne nous sentirions pas autant femmes… #merci #viveleshommes #apaisement.” On ne sait pas vous, mais nous on est presque contentes que cette journée soit terminée.

 

Margot Cherrid


2. Comment le confinement a romantisé la campagne

Le confinement a provoqué un véritable exode urbain qui semble parti pour durer: de plus en plus de citadin·e·s se mettent à rêver d’emménager à la campagne. Mais une fois passée l’image de carte postale, la déception peut être très forte. 
Nadia Daam sur le plateau de “Quotidien”, DR  - Cheek Magazine
Nadia Daam sur le plateau de “Quotidien”, DR

4. Ces deux jeunes femmes cherchent à financer “¡Basta ya!”, un docu sur la lutte pour le droit à l'avortement en Amérique Latine

Julia Heres Garcia et Marion Lambert, deux vingtenaires féministes, lancent une campagne de crowdfunding pour financer leur projet de web-documentaire militant sur la lutte pour le droit à l’avortement en Amérique Latine. 
Nadia Daam sur le plateau de “Quotidien”, DR  - Cheek Magazine
Nadia Daam sur le plateau de “Quotidien”, DR

5. Confinement: ce que l’abstinence sexuelle leur a appris

Avec le confinement, des femmes confinées seules ou en couple n’ont pas eu de rapport sexuel pendant plusieurs semaines. Qu’est-ce que cette abstinence leur a appris sur leur rapport à la sexualité, à leur corps et au désir? Réponses. 
Nadia Daam sur le plateau de “Quotidien”, DR  - Cheek Magazine
Nadia Daam sur le plateau de “Quotidien”, DR