société

La vidéo du jour

Najat Vallaud-Belkacem démonte avec humour les théories du complot

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle-ci. 


“Vous croyez peut-être que votre présence ici est un simple accident?”, demande Najat Vallaud-Belkacem à son auditoire. “Pas du tout”, s’empresse de répondre elle-même la Ministre de l’Education nationale. Avant de décrypter, à travers son exemple personnel, le mécanisme des théories du complot. 

“J’ai découvert grâce à Internet que j’attendais mon troisième enfant”, poursuit Najat Vallaud-Belkacem dans un rire complice, et ajoute avec une ironie semblable: “ces mêmes sites m’ont également appris que j’étais divorcée (…), divorce parce que je lui ai caché depuis des années une terrible vérité, je ne suis pas Najat Vallaud-Belkacem, je suis Claudine Dupont. Or que remarquez-vous? Il n’y a dans Claudine Dupont aucun accent circonflexe.”

En liant les rumeurs qui circulent à son sujet sur le Web à la récente réforme de l’orthographe, la Ministre a donné un exemple éloquent, mardi 9 février, à l’occasion d’une journée d’études intitulée “Réagir face aux théories du complot”, des contrevérités qui circulent sur Internet.  


2. Comment le confinement a romantisé la campagne

Le confinement a provoqué un véritable exode urbain qui semble parti pour durer: de plus en plus de citadin·e·s se mettent à rêver d’emménager à la campagne. Mais une fois passée l’image de carte postale, la déception peut être très forte. 
Comment le confinement a romantisé la campagne - Cheek Magazine

4. Ces deux jeunes femmes cherchent à financer “¡Basta ya!”, un docu sur la lutte pour le droit à l'avortement en Amérique Latine

Julia Heres Garcia et Marion Lambert, deux vingtenaires féministes, lancent une campagne de crowdfunding pour financer leur projet de web-documentaire militant sur la lutte pour le droit à l’avortement en Amérique Latine. 
Ces deux jeunes femmes cherchent à financer “¡Basta ya!”, un docu sur la lutte pour le droit à l'avortement en Amérique Latine - Cheek Magazine

5. Confinement: ce que l’abstinence sexuelle leur a appris

Avec le confinement, des femmes confinées seules ou en couple n’ont pas eu de rapport sexuel pendant plusieurs semaines. Qu’est-ce que cette abstinence leur a appris sur leur rapport à la sexualité, à leur corps et au désir? Réponses. 
Confinement: ce que l’abstinence sexuelle leur a appris - Cheek Magazine