Ce qui se passe ailleurs

Angleterre

Nicola Thorp veut bousculer la loi anglaise sur le port de talons au travail

Nicola Thorp a été licenciée pour avoir refusé de porter des talons au boulot. Elle s’est mobilisée, avec succès, pour que le Parlement débatte des codes vestimentaires sexistes dans le monde du travail.
Instagram / @missnicolathorp
Instagram / @missnicolathorp

Instagram / @missnicolathorp


Nicola Thorp est cette jeune femme de 28 ans licenciée de son job de réceptionniste en 2015 pour avoir refusé de porter des talons hauts au travail. Comédienne à côté de ses boulots alimentaires (et féministe assumée), elle n’a pas hésité à lancer une pétition pour dénoncer cette discrimination flagrante envers les femmes dans le monde du travail. Car nombreuses sont les entreprises qui astreignent encore leurs employées féminines à des codes vestimentaires d’un autre âge. Nicola Thorp a donc mobilisé Internet et, forte de ses 150 000 signatures, elle a réussi à faire ouvrir une enquête sur les codes vestimentaires et les discriminations qu’ils engendrent -port de la jupe, maquillage obligatoire, voire décolleté encouragé- au Parlement anglais le 6 mars dernier.

Suite à cette journée de débats,  le gouvernement a été sommé d’appliquer la loi anti-discriminations votée en 2010 et  l’entreprise Portico, qui employait Nicola Thorp, a assoupli ses codes vestimentaires et autorisé le port des ballerines au travail. Par ailleurs, le débat a aussi eu le mérite d’avoir une portée nationale, voire internationale, puisqu’il a traversé la Manche pour arriver jusqu’à nous. En France aussi, il y a des progrès à faire sur la question du dress code féminin.

Myriam Levain


1. Irlande: les expats rentrent pour voter Yes au référendum sur l'avortement

Alors que le référendum pour la légalisation de l’avortement se déroule aujourd’hui, les Irlandais·e·s vivant à l’étranger reviennent des quatre coins du globe pour glisser leur bulletin, pro-choix pour la plupart, dans l’urne. 
Instagram / @missnicolathorp - Cheek Magazine
Instagram / @missnicolathorp

2. Des militantes du droit à conduire arrêtées en Arabie Saoudite

Alors que le pays s’apprête à lever l’interdiction historique pour les Saoudiennes de conduire, au moins sept militantes pour les droits des femmes ont été arrêtées la semaine dernière. Un moyen pour le les autorités de préparer une communication lisse et maîtrisée autour de cet événement. 
Instagram / @missnicolathorp - Cheek Magazine
Instagram / @missnicolathorp

3. En Argentine, les femmes brûlent leurs soutiens-gorge pour tacler le sexisme

Le renvoi d’une jeune fille d’un lycée de Buenos Aires sous prétexte qu’elle ne portait pas de soutien-gorge sous sa robe a entraîné une vague de mobilisation dans la capitale du pays, significative du renouveau du mouvement féministe argentin. 
Instagram / @missnicolathorp - Cheek Magazine
Instagram / @missnicolathorp

4. Procès de la Manada: l'Espagne se mobilise pour dénoncer les crimes sexuels

En Espagne, scandalisé·e·s par la condamnation pour “abus sexuel” de la meute, plus de 30 000 manifestante·s se sont rassemblé·e·s samedi pour dénoncer une justice laxiste, machiste, et véhiculant la culture du viol. 
Instagram / @missnicolathorp - Cheek Magazine
Instagram / @missnicolathorp

5. Les Incels, la communauté masculiniste qui acclame l'attaque de Toronto

Les Canadiens découvrent avec effroi que la tuerie de Toronto, qui a fait 10 morts et une quinzaine de blessés dont une majorité de femmes, a été commise par Alek Minassian, un masculiniste membre des Incels, une communauté de  “célibataires involontaires” vouant aux femmes une haine sans limite. 
Instagram / @missnicolathorp - Cheek Magazine
Instagram / @missnicolathorp

6. Cette actrice indienne se dénude en public pour soutenir #MeToo et se fait arrêter

En Inde, pour apporter son soutien au mouvement #MeToo, l’actrice de 28 ans Sri Reddy s’est déshabillée en public. Un geste militant lourd de conséquences pour cette jeune femme aujourd’hui expulsée de son logement, condamnée et traitée en paria.
Instagram / @missnicolathorp - Cheek Magazine
Instagram / @missnicolathorp

7. Emma Watson applaudit le tapis rouge Time's Up des Molières anglais

Ce week-end, le mouvement Time’s Up a ressurgi sur le tapis rouge des Molières anglais, pour la plus grande joie d’Emma Watson, toujours aussi engagée sur la question du sexisme. 
Instagram / @missnicolathorp - Cheek Magazine
Instagram / @missnicolathorp