société

La vidéo du jour

Violence conjugale: regardez l'excellente vidéo de Nicole Ferroni

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait indéniablement celle de Nicole Ferroni sur la violence conjugale, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.
DR
DR

DR


À l’occasion de la Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes, Nicole Ferroni a fait appel à Stéphanie, “la partie cagole qui sommeille en [elle]” écrit-elle sur Facebook, pour évoquer la violence conjugale dans cette vidéo qui comptabilise déjà plus de 2 millions de vues.

Stéphanie explique qu’elle a lu “un article de journal qui racontait que, dans 40% des cas, les violences contre les femmes de la part de leur conjoint débutent ou redoublent pendant la grossesse”. En allant à l’école maternelle le lendemain, elle croise “la maman de Lenny qui attend un enfant, la maman pas Lenny” et remarque que cette dernière a des marques au niveau des bras. Là, Stéphanie décide de la retenir et de lui parler de “son escalier” qui la fait régulièrement tomber. On vous laisse découvrir la suite juste ici:

 

Julia Tissier

Toute femme victime de violence peut contacter gratuitement le 3919. Ce numéro de téléphone est accessible 7 jours sur 7 (de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h les samedi, dimanche et jours fériés).


1. Viol: la victime parfaite n'existe pas

On a lu pour vous cet article du Harper’s Bazaar, qui déconstruit le mythe de la victime parfaite, si souvent invoquée lors des affaires de viols ou d’agressions sexuelles, et on vous le conseille fortement.    
DR - Cheek Magazine
DR

4. Les Incels, la communauté masculiniste qui acclame l'attaque de Toronto

Les Canadiens découvrent avec effroi que la tuerie de Toronto, qui a fait 10 morts et une quinzaine de blessés dont une majorité de femmes, a été commise par Alek Minassian, un masculiniste membre des Incels, une communauté de  “célibataires involontaires” vouant aux femmes une haine sans limite. 
DR - Cheek Magazine
DR

5. Violences gynécologiques: une réalisatrice met les médecins au pied du mur

Avec son court-métrage Paye (pas) ton gynéco, la réalisatrice Nina Faure souhaite faire entendre la voix des femmes victimes de violences gynécologiques et demander des explications aux représentant·e·s de la profession.
DR - Cheek Magazine
DR