société

La vidéo du jour

“Je te souhaite d’avoir le cancer”: une ancienne actrice X raconte son harcèlement

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait le témoignage l’ancienne actrice porno Nikita Bellucci sur Konbini News, à propos du harcèlement dont elle est victime.
“Je te souhaite d’avoir le cancer”: une ancienne actrice X raconte son harcèlement

Bonjour, c’est Nikita Bellucci, j’ai 28 ans, je suis une ancienne hardeuse et je vais vous parler du harcèlement que je subis au quotidien dû à mon ancien métier.” Dans une vidéo publiée mardi 27 février par Konbini News, Nikita Bellucci revient sur son parcours, les insultes et menaces qu’elle a reçues et continue à recevoir malgré la fin de sa carrière dans le porno, il y a deux ans. “Je suis harcelée tout le temps, raconte l’ancienne actrice X interviewée par le journaliste Hugo Clément. Je reçois des menaces de mort, des insultes, on me dit ‘Je te souhaite d’avoir le cancer du sein’, ‘J’aimerais te balancer de l’acide dans le visage pour savoir dans quoi tu vas te reconvertir plus tard quand tu ne pourras plus vendre ton corps’.”

Les violences qu’elle subit l’ont même amenée à renoncer à son “rêve” d’avoir un enfant: “Si demain je fais un enfant, dans dix ans, qu’est ce qu’il va se passer? Déjà que je reçois énormément de haine, qu’est ce que ça va être pour mon enfant?” Nikita Bellucci regrette également le manque de soutien apporté aux travailleuses du sexe et rappelle l’importance d’insister auprès des jeunes sur le caractère fictionnel de la pornographie. Car si les hommes qui la harcèlent sont pour la plupart majeurs, il lui arrive de recevoir des messages sexistes d’enfants de 12 ou 13 ans.  La jeune femme conclut en se déchargeant de toute culpabilité: “J’ai autant le droit, comme n’importe qui, de vivre comme je l’entends. Surtout quand je n’ai rien commis d’illégal.

 

Margot Cherrid


1. Pourquoi il est grand temps de briser le tabou du vaginisme

Ce trouble sexuel, qui rend la pénétration impossible, ou a minima douloureuse et difficile, reste mal connu. Source de honte, le vaginisme est pourtant beaucoup plus commun que ne pourraient le croire les femmes qui en souffrent. Enquête sur un tabou au croisement de la sexualité et de la santé féminine.
Pourquoi il est grand temps de briser le tabou du vaginisme - Cheek Magazine

3. Elles utilisent leur sang menstruel comme engrais naturel

On a lu pour vous cet article de Vice dans lequel la journaliste Justine Reix donne la parole à ces femmes qui utilisent leur sang menstruel comme engrais pour leur potager. 
Elles utilisent leur sang menstruel comme engrais naturel - Cheek Magazine

4. Grâce à Claude Terosier, apprendre à coder devient un jeu d'enfant

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente Claude Terosier, prix de l’innovation et fondatrice de Magic Makers, des ateliers pour apprendre aux enfants à coder. 
Grâce à Claude Terosier, apprendre à coder devient un jeu d'enfant - Cheek Magazine

5. Meet My Mama, la start-up qui redonne le pouvoir aux femmes au foyer du monde entier

L’empowerment a un goût. C’est ce que démontrent les cuisinières de Meet My Mama, un service traiteur né il y a deux ans et valorisant le talent des femmes réfugiées et issues de l’immigration. Grâce à l’initiative de trois vingtenaires, les mères au foyer deviennent des cheffes. Rencontre.
Meet My Mama, la start-up qui redonne le pouvoir aux femmes au foyer du monde entier - Cheek Magazine

6. Pourquoi la nouvelle pub Gillette rend-t-elle fous les masculinistes?

Pour l’instant diffusée uniquement aux Etats-Unis et sur Youtube, la nouvelle campagne des rasoirs Gillette a retenu la leçon de #MeToo et invite ses utilisateurs à échanger les codes de la virilité toxique contre ceux d’une masculinité positive. Ô surprise! Le message a du mal à passer.
Pourquoi la nouvelle pub Gillette rend-t-elle fous les masculinistes? - Cheek Magazine