société

La vidéo du jour

“No more clichés”: cette vidéo retrace et dénonce le sexisme dans la pub depuis les années 50

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle-ci. 


Des années 50 aux années 2000, voici un condensé des publicités les plus sexistes diffusées à la télévision. Qu’il s’agisse de vendre des voitures, de l’électroménager, de la glace ou encore du gel douche, les femmes sont, au choix, soumises, un peu cons ou bien à poil. Le tout est monté à la façon d’une bande-annonce de film hollywoodien, en un peu plus cheap certes. Cette vidéo, très efficace, que l’on doit au réseau Toutes femmes, toutes communicantes, se termine ainsi: “Il serait peut-être temps de changer de film. En 2016, soyons tendance, luttons contre les clichés sexistes.” 

J.T.


1. Les Incels, la communauté masculiniste qui acclame l'attaque de Toronto

Les Canadiens découvrent avec effroi que la tuerie de Toronto, qui a fait 10 morts et une quinzaine de blessés dont une majorité de femmes, a été commise par Alek Minassian, un masculiniste membre des Incels, une communauté de  “célibataires involontaires” vouant aux femmes une haine sans limite. 
Les Incels, la communauté masculiniste qui acclame l'attaque de Toronto - Cheek Magazine

2. Violences gynécologiques: une réalisatrice met les médecins au pied du mur

Avec son court-métrage Paye (pas) ton gynéco, la réalisatrice Nina Faure souhaite faire entendre la voix des femmes victimes de violences gynécologiques et demander des explications aux représentant·e·s de la profession.
Violences gynécologiques: une réalisatrice met les médecins au pied du mur - Cheek Magazine

5. Agressions et harcèlement sexuels en série à Coachella

On a lu pour vous cet article, publié sur Teen Vogue, qui révèle les innombrables cas d’agressions et de harcèlement sexuels qui ont eu lieu cette année à Coachella et on vous le conseille fortement.  
Agressions et harcèlement sexuels en série à Coachella - Cheek Magazine

7. Le si féministe Québec à l'épreuve de #MeToo

C’est une province canadienne où les femmes se chargent de la drague, ne craignent pas de sortir en short et débardeur dès les beaux jours, et refusent la galanterie. Là bas, on féminise volontiers les métiers, les enfants portent couramment les noms de famille des deux parents, et un congé parental d’un an peut être divisé à part égale entre conjoints. Pourtant le mouvement #MeToo y a connu un écho retentissant. Qu’est-ce que ce phénomène a encore à apporter au si féministe Québec?
Le si féministe Québec à l'épreuve de #MeToo - Cheek Magazine