société

Après son agression, Marie Laguerre crée un site web pour recueillir la parole des femmes harcelées

Après son agression, Marie Laguerre a créé une plateforme en ligne pour recueillir les témoignages des victimes de harcèlement de rue.
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre

Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre


La vidéo de son agression a déjà fait le tour du Web. À 22 ans, Marie Laguerre a été frappée violemment après avoir répondu “Ta gueule!” à l’homme qui l’a harcelée dans la rue. Profitant de de sa récente médiatisation -elle a été interviewée par de nombreux médias français et internationaux-, elle a décidé de mettre en place une plateforme en ligne pour dénoncer le harcèlement de rue.

L’objectif de ce site, Nous Toutes Harcèlement, est de recueillir des témoignages de harcèlement dans la rue, au travail, dans la sphère privée”, a expliqué Marie Laguerre à l’AFP. Son but? Libérer la parole des femmes sur le sujet. Sur cette plateforme, quelques questions sont posées aux participantes pour guider leur témoignage. Après avoir renseigné leur nom ou leur pseudo et la ville où a eu lieu l’agression, elles sont invitées à témoigner en 800 signes maximum. 

En parallèle du site Web, une page Facebook a été créée pour diffuser les messages envoyés via la plateforme, ainsi que le hashtag #TaGueule. Quelques heures seulement après le lancement du site, des dizaines de messages ont déjà été publiés. Marie Laguerre a été accompagnée par des militantes féministes, notamment les membres des Effronté·es, pour créer sa campagne et ainsi “apporter une nouvelle pierre à l’édifice”. Si son action est loin d’être unique en la matière, elle a le mérite de poursuivre le combat contre le harcèlement de rue, alors que la loi Schiappa sur les violences sexistes et sexuelles vient d’être adoptée à l’Assemblée nationale.

Alexandra Vépierre


2. Je ne parle plus à ma mère et je vais bien

Faut-il couper les ponts avec une mère toxique? Celles qui ont franchi le pas ne s’en portent pas forcément plus mal. 
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre

6. Avec “La Voyageuse”, Christina Boixière permet aux femmes seules de parcourir le monde en toute sérénité

Avec sa plateforme en ligne La Voyageuse, Christina Boixière propose de mettre en contact les globe-trotteuses avec des “hébergeuses” de confiance. Comme un J’irais dormir chez vous version sororité. Rencontre avec celle pour qui le voyage est gage d’empowerment. 
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre

7. Inès Jaurena: la footballeuse qui se bat pour démocratiser le foot féminin

À l’orée de la Coupe du monde féminine de football qui se tiendra du 7 juin au 7 juillet dans l’Hexagone, jamais le ballon rond n’a paru aussi accessible aux femmes. Pourtant, l’égal accès au sport préféré des Français·e·s entre les sexes est encore chimérique. Inès Jaurena, joueuse professionnelle, incarne ce combat pour la démocratisation du foot par les femmes, et pour les femmes.
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre