société

Le Cheek Point

Olympe de G: Réalisatrice cherche financement de film féministe X

Olympe de G, réalisatrice prometteuse, lance une campagne de financement participatif pour son premier long-métrage, La dernière fois de Salomé.
© Arièle Bonte
© Arièle Bonte

© Arièle Bonte


Olympe de G en avait marre de ne trouver que du porno stéréotypé, alors elle s’est lancée et a réalisé des courts-métrages esthétiques et féministes, puis des podcasts dédiés au sexe sonore. Aujourd’hui, cette trentenaire devenue réalisatrice X sur le tas veut aller plus loin et réaliser son premier long, qui mettra en scène une sexagénaire décidée à terminer sa vie sur une apothéose sexuelle.

Ce personnage s’appelle Salomé et sera l’héroïne du prochain film d’Olympe de G, pour lequel l’autrice est à la recherche de financement via la plateforme de crowdfunding Kiss Kiss Bank Bank. Si vous avez envie d’apporter votre pierre à l’édifice de l’égalité dans l’industrie du X et “financer le porno que vous voulez voir” selon les mots de la réalisatrice, c’est le moment de participer pour permettre à ce projet ambitieux d’exister et donner corps à La dernière fois de Salomé

 

 


3. Minou Sabahi met les saveurs de ses voyages dans nos assiettes

A 32 ans, la cheffe franco-iranienne Minou Sabahi s’est installée au début de l’été en résidence chez Fulgurances à l’Entrepôt, lieu de vie culturel du 14ème arrondissement de Paris.
© Arièle Bonte - Cheek Magazine
© Arièle Bonte

5. Sur Instagram, la nouvelle génération de militant·e·s mène le combat antiraciste

Depuis quelques mois, un vent de militantisme souffle sur le réseau social adulé des 15-25 ans, où la lutte contre le racisme avance à coups de hashtags, de témoignages et d’analyses politiques de l’histoire ou de l’actualité.
© Arièle Bonte - Cheek Magazine
© Arièle Bonte

6. Célibataire et quadra, elle raconte son chemin vers la maternité dans un livre

Dans le livre témoignage Allers-retours pour un bébé en librairies le 17 septembre, Audrey Page relate pourquoi et comment elle a choisi de dissocier désir d’enfant et couple. Mère à 41 ans d’une petite fille née par PMA, elle revient sur les épreuves de son parcours et interroge la conception classique de la famille et des relations amoureuses.
© Arièle Bonte - Cheek Magazine
© Arièle Bonte

7. Avec “Les Joueuses”, Julie Gayet célèbre les footballeuses de l’Olympique Lyonnais

En salles le 9 septembre, le documentaire Les Joueuses propose un regard inédit sur les footballeuses de l’Olympique Lyonnais. On a discuté sexisme dans le monde du ballon rond, égalité salariale et visibilité des sportives avec la productrice du film, Julie Gayet.
© Arièle Bonte - Cheek Magazine
© Arièle Bonte