cheek_societe_habillage_desktop

société

La vidéo du jour

Sur le plateau d'On n'est pas couché, Vanessa Burggraf se fait humilier par Najat Vallaud-Belkacem

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Najat Vallaud-Belkacem furieuse de voir la journaliste Vanessa Burggraf propager la fake news d’une réforme de l’orthographe sur le plateau d’On n’est pas couché et qui fait le buzz depuis hier.
Sur le plateau d'On n'est pas couché, Vanessa Burggraf se fait humilier par Najat Vallaud-Belkacem

La vidéo a fait un énorme buzz sur les réseaux sociaux hier: l’ex-ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, d’abord hilare, puis très en colère. D’abord surprise d’entendre une journaliste l’accuser d’avoir conduit une réforme de l’orthographe inexistante, elle finit par reprendre son sérieux pour dénoncer l’inanité de l’information, l’une des nombreuses fake news dont a été victime la jeune ministre.

Au départ, Vanessa Burggraf refuse d’en démordre: dans l’école de sa fille, “il y a des dictées… on enlève les petits tirets, et le mot ‘oignon’ on ne l’écrit plus o-i-g-n-o-n, on l’écrit o-g-n-o-n”. Najat Vallaud-Belkacem tente d’éteindre le feu. À Laurent Ruquier, qui laisse encore le bénéfice du doute à la journaliste, elle répond “Je n’en rajoute pas, je ne veux pas vous mettre en difficulté”. Mais devant l’insistance de Vanessa Burggraf, elle se voit forcée de reprendre la bataille qu’elle a du mener en parallèle de ses réformes: “Ça fait trois ans que je suis sujette à toutes les fake news, à tous les mensonges, à toutes les insanités de la terre, et vous, vous êtes journalistes, et vous tombez dedans et vous relayez ça? Mais vous comprenez que je sois furieuse!

Décidée à s’attaquer à la réforme des collèges de l’ancienne ministre, la journaliste n’en était pas à sa première approximation ce soir-là. La remise en place que Najat Vallaud-Belkacem s’est vu obligée d’opérer pour contrer les fausses rumeurs sera finalement venue clore une séquence de haute lutte, sous les applaudissements du public et d’un Benjamin Biolay à l’air penaud.

Mathilde Saliou


3. Sandrine Lecointe aide à reboiser Madagascar grâce à des cosmétiques naturels

La jeune entrepreneure franco-malgache a lancé Madagas’Care, une ligne de cosmétiques aux extraits de plantes de Madagascar qui réinvestit une partie des bénéfices dans la protection de l’environnement dans son île d’origine.
Sandrine Lecointe aide à reboiser Madagascar grâce à des cosmétiques naturels - Cheek Magazine

5. Delphine Horvilleur: “Les religions doivent encore trouver leur pensée féministe critique”

Delphine Horvilleur est l’une des rares femmes rabbins en France et publie aujourd’hui Des mille et une façons d’être juif ou musulman, cosigné avec l’islamologue Rachid Benzine. Ils proposent dans cet ouvrage de renouveler et moderniser l’approche des traditions religieuses. 
Delphine Horvilleur: “Les religions doivent encore trouver leur pensée féministe critique” - Cheek Magazine

6. Dans deux podcasts saisissants, France Culture interroge la notion de consentement

On a écouté sur France Culture cette série de podcasts intitulée Consentement, qui rassemble les témoignages de femmes sexuellement abusées, mais qui ont du mal à utiliser le mot “viol” pour décrire ce qu’elles ont subi, et on vous la conseille fortement. 
Dans deux podcasts saisissants, France Culture interroge la notion de consentement - Cheek Magazine