société

La vidéo du jour

Au Pakistan, un club de boxe apprend aux filles à se défendre

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait ce reportage dans un club de boxe ouvert aux filles au Pakistan.
Au Pakistan, un club de boxe apprend aux filles à se défendre

Dans l’un des pires quartiers de Karachi, la capitale économique du Pakistan, un club de boxe a ouvert pour que les filles puissent apprendre à se défendre. La vidéo est signée In the NOW, la branche réseaux sociaux de Russia Today, le média financé par le Kremlin à prendre avec des pincettes. Mais ce reportage a le mérite de montrer une initiative rare dans un pays où l’on attend plutôt des femmes qu’elles soient au foyer, et non pas qu’elles apprennent à se battre.

Plusieurs des jeunes filles habituées du club ont d’ailleurs été forcées de l’abandonner, de la même façon qu’on leur demande de quitter les bancs de l’école lorsqu’elles se marient. Mais le besoin de cours de défense est réel, aussi les propriétaires du club continuent-ils leur activité -et les filles les plus déterminées en profitent.

Mathilde Saliou


7. Féminicide: pourquoi la France a-t-elle tant de mal à reconnaître ce terme?

Chaque année, plus d’une centaine de femmes sont assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint en France. Ces crimes sont des féminicides, à savoir des meurtres de femmes parce qu’elles sont des femmes. Inscrit dans le droit de nombreux pays latino-américains, la France commence seulement à intégrer le féminicide à son vocabulaire. Un lent processus de reconnaissance qui permet une meilleure visibilité de ces crimes sexistes.  
Féminicide: pourquoi la France a-t-elle tant de mal à reconnaître ce terme? - Cheek Magazine