société

Le pape François compare l'IVG à “un tueur à gages” et provoque la polémique

Les propos tenus hier par le pape François sur l’avortement ont choqué et les réactions ont été nombreuses sur les réseaux sociaux. 
instagram/franciscus
instagram/franciscus

instagram/franciscus


La métaphore a choqué, et pour cause, elle était particulièrement violente. Hier, lors de sa traditionnelle audience place Saint-Pierre, le pape François, 81 ans, a comparé dans son homélie l’interruption volontaire de grossesse au recours à “un tueur à gages”: “Ce n’est pas juste de se débarrasser d’un être humain, même petit, pour résoudre un problème. C’est comme avoir recours à un tueur à gages pour résoudre un problème.

Le pape argentin a ensuite insisté et demandé à l’assistance: “Interrompre une grossesse, c’est comme éliminer quelqu’un. Est-il juste d’éliminer une vie humaine pour résoudre un problème?” Et d’enfoncer le clou: “Mais comment un acte qui supprime la vie innocente peut-il être thérapeutique, civil ou tout simplement humain?

Les réactions sur les réseaux sociaux n’ont pas tardé. Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole de l’association Osez le féminisme a assimilé le pape François à “un père Noël d’extrême droite”:

 

 

D’autres ont pointé la limite du “progressisme” supposé de l’homme d’Église:

 

 

 

D’autres encore lui conseillent de s’occuper “de ce qui le concerne” et de “plutôt se pencher sur les multiples scandales de pédophilie dans l’Église”: 

 

 

 

J.T.


3. #MeToo: L’Égypte condamne les harceleurs… mais aussi les harcelées

Le ras-le-bol contre harcèlement sexuel enflamme chaque jour un peu plus les réseaux sociaux égyptiens. Les tribunaux commencent à donner raison aux femmes victimes, mais emprisonnent aussi celles dont la colère vise les autorités.
instagram/franciscus - Cheek Magazine
instagram/franciscus