société

Le Cheek Point

Avec sa pétition, OLF réclame le droit à la PMA pour toutes les femmes

On a lu pour vous la pétition Stoppons les discriminations: PMA pour toutes les femmes! lancée par Osez le féminisme! sur Change.org et vous la recommande fortement. 
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution

Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution


Alors qu’il est aujourd’hui très long et difficile d’accéder à l’adoption, d’autant plus pour les femmes seules et couples lesbiens, certaines ont le souhait de porter leurs enfants et en ont la possibilité physiologique. L’accès à la PMA permettra de réduire le recours à des pratiques dangereuses pour elles et leurs enfants: rapports sexuels non désirés avec un homme, achat de sperme en dehors des circuits légaux, insémination artisanale, le tout sans accompagnement ni suivi médical et psychologique. Le suivi médical des femmes qui ont eu recours à la PMA de manière illégale et/ou dans des pays voisins, ainsi que de leurs enfants, est également plus difficile. […]

Nous exigeons la fin de cette discrimination par le dépôt au Parlement d’un projet de loi permettant enfin l’accès de la PMA aux femmes seules et en couples lesbiens, c’est-à-dire à toutes les femmes. […] La prise en charge par la sécurité sociale des dépenses inhérentes à ces actes médicaux devra évoluer en conséquence, au même niveau que les droits déjà ouverts aux couples hétérosexuels. Le droit de la famille devra également évoluer pour permettre les mêmes modalités de reconnaissance de l’enfant pour les couples de femmes que pour les couples hétérosexuels.

Mardi 12 juin, l’association Osez le féminisme! a lancé la pétition Stoppons les discriminations: PMA pour toutes les femmes!, adressée à Emmanuel Macron, Édouard Philippe, Nicole Belloubet, Agnès Buzyn et Marlène Schiappa. En début de texte, les auteurs et autrices proposent une définition de la procréation médicalement assistée, exposent les enjeux relatifs à son ouverture aux femmes seules et en couple lesbien, et rappellent la position de quelques hommes politiques sur la question. Alors que le nombre de signataires s’élève aujourd’hui à plus de 3 000 et que les trois quarts des Français seraient favorables à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes selon un sondage paru hier, on espère voir les lignes bouger rapidement.

À lire (et à signer) le plus rapidement possible sur Change.org.


1. J'ai exploré mon col de l'utérus lors d'un atelier d'auto-gynécologie

Depuis plusieurs années, des collectifs féministes ou anonymes organisent des ateliers d’auto-gynécologie, et participent au retour du mouvement self-help. Prise de conscience face aux violences gynécologiques ou besoin de se réapproprier leurs corps, de plus en plus de femmes y participent, comme moi.
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution - Cheek Magazine
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution

2. Pilosité féminine: pourquoi tant de haine?

On a lu pour vous cet article de Slate qui explique comment la haine de la pilosité féminine s’est construite, et on vous le conseille.
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution - Cheek Magazine
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution

3. Alyssa Milano en larmes explique #MeToo à sa fille

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait celle d’Alyssa Milano dans laquelle elle s’adresse à sa fille de 4 ans.
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution - Cheek Magazine
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution

5. Dans ce podcast, des femmes racontent comment elles ont fait fuir leurs harceleurs

Si vous ne deviez écouter qu’un podcast aujourd’hui, ce serait le premier épisode de Yesss, dans lequel des femmes racontent comment elles ont réagi face à leurs harceleurs.
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution - Cheek Magazine
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution

6. Xandra, victime d'un loverboy aux Pays-Bas: “Ils me violaient par groupe de huit”

Xandra*, Hollandaise de 26 ans, est tombée amoureuse d’un garçon rencontré sur les réseaux sociaux, à 19 ans. Sous l’influence de ce dernier, elle commence à se droguer et à se prostituer trois mois plus tard. Victime de ce que l’on nomme un “loverboy”, Xandra décrit ce fléau répandu aux Pays-Bas et comment elle a réussi à s’en sortir. La jeune femme, qui vit à Utrecht, fait désormais le tour des écoles pour sensibiliser les jeunes Hollandaises à ce phénomène.    
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution - Cheek Magazine
Louise Bourgoin dans “Un heureux événement”, © Gaumont Distribution