société

Le Cheek Point

Comment jouir avec son clitoris dans un rapport hétéro? Mode d'emploi (pour les femmes et les hommes)

On a lu pour vous la chronique de Maïa Mazaurette sur le plaisir clitoridien et on vous la conseille fortement. 
Clitoris en 3D, © Marie Docher
Clitoris en 3D, © Marie Docher

Clitoris en 3D, © Marie Docher


Faut-il encore le rappeler? Le clitoris est l’organe essentiel du plaisir sexuel féminin. Faire l’amour en ignorant ce détonateur orgasmique équivaut à zapper le pénis: ça peut marcher, mais c’est moins simple. Problème: notre conception du rapport sexuel résume ce dernier à la pénétration vaginale, laquelle s’opère par définition à l’intérieur du corps des femmes… alors que leur zone la plus sensible se trouve en surface.

Voilà qui nous amène à l’équation la plus déconcertante du monde hétérosexuel: comment faire pour donner du plaisir aux deux partenaires en même temps? On pourrait croire qu’après les tentatives de relocalisation du détonateur féminin (dans le vagin, n’est-ce pas Freud), après l’indifférence cynique (les femmes n’ont qu’à se passer de jouissance), les amants contemporains auraient enfin trouvé la formule magique. En l’occurrence, ce n’est pas toujours le cas. Le conseil le plus fréquemment donné consiste à faire frotter le clitoris contre l’os pubien de l’homme pendant le rapport. Vous pouvez essayer: les positions adéquates sont le missionnaire (les plus souples poseront leurs mollets sur les épaules de leur partenaire), le face-à-face, l’amazone (la femme au-dessus, qui contrôle l’angle et la pression) ou l’imbrication sur le côté.

Dans cette chronique très drôle -et instructive- publiée sur le site de M Le Mag, Maïa Mazaurette s’attarde sur le plaisir clitoridien, donne quelques tips pour stimuler le clitoris pendant les rapports sexuels et se demande pourquoi on ne ferait pas passer la pénétration au second plan. 

À lire le plus rapidement possible sur le site de M Le Mag.


1. Pourquoi il est grand temps de briser le tabou du vaginisme

Ce trouble sexuel, qui rend la pénétration impossible, ou a minima douloureuse et difficile, reste mal connu. Source de honte, le vaginisme est pourtant beaucoup plus commun que ne pourraient le croire les femmes qui en souffrent. Enquête sur un tabou au croisement de la sexualité et de la santé féminine.
Clitoris en 3D, © Marie Docher - Cheek Magazine
Clitoris en 3D, © Marie Docher

3. Elles utilisent leur sang menstruel comme engrais naturel

On a lu pour vous cet article de Vice dans lequel la journaliste Justine Reix donne la parole à ces femmes qui utilisent leur sang menstruel comme engrais pour leur potager. 
Clitoris en 3D, © Marie Docher - Cheek Magazine
Clitoris en 3D, © Marie Docher

4. Grâce à Claude Terosier, apprendre à coder devient un jeu d'enfant

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente Claude Terosier, prix de l’innovation et fondatrice de Magic Makers, des ateliers pour apprendre aux enfants à coder. 
Clitoris en 3D, © Marie Docher - Cheek Magazine
Clitoris en 3D, © Marie Docher

5. Meet My Mama, la start-up qui redonne le pouvoir aux femmes au foyer du monde entier

L’empowerment a un goût. C’est ce que démontrent les cuisinières de Meet My Mama, un service traiteur né il y a deux ans et valorisant le talent des femmes réfugiées et issues de l’immigration. Grâce à l’initiative de trois vingtenaires, les mères au foyer deviennent des cheffes. Rencontre.
Clitoris en 3D, © Marie Docher - Cheek Magazine
Clitoris en 3D, © Marie Docher

6. Pourquoi la nouvelle pub Gillette rend-t-elle fous les masculinistes?

Pour l’instant diffusée uniquement aux Etats-Unis et sur Youtube, la nouvelle campagne des rasoirs Gillette a retenu la leçon de #MeToo et invite ses utilisateurs à échanger les codes de la virilité toxique contre ceux d’une masculinité positive. Ô surprise! Le message a du mal à passer.
Clitoris en 3D, © Marie Docher - Cheek Magazine
Clitoris en 3D, © Marie Docher