société

La vidéo du jour

“Putain de nanas”: quand France Télévisions met les rugbywomen à l'honneur

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait l’un des épisodes de Putain de nanas, la  websérie de France TV Slash sur le LMRCV, un club de rugby féminin de haut niveau.
Capture d'écran de “Putains de nanas”, DR
Capture d'écran de “Putains de nanas”, DR

Capture d'écran de “Putains de nanas”, DR


Ces filles sont des putains de nanas. Elles nous entraînent dans un voyage intime et charnel, une plongée dans la routine de leur équipe de rugby et dans les combats de leur quotidien.” Voici le pitch de Putain de nanas, la nouvelle websérie de France TV Slash, la chaîne 100% numérique de France Télévisions. Au programme: 9 épisodes de 6 minutes qui proposent une immersion dans le LMRCV, un club de rugby féminin de haut niveau. Complicité des joueuses, évolution du physique de chacune, rôle au sein du collectif ou encore vision de la féminité: le joyeux groupe de rugbywomen se livre devant la caméra de Benjamin Montel et Antonin Boutinard Rouelle.

Pour le grand public c’est un club de rugby, pour moi c’est une famille”, confie l’une d’elles. “Si ces filles sont là, ça n’est pas par hasard. Elles ont besoin de prouver quelque chose. Moi, j’ai besoin de prouver qu’une fille a le droit d’être courageuse, qu’elle a le droit de tout faire comme un garçon”, lance la capitaine du club champion de France en 2016. Qu’on découvre ces sportives dans les vestiaires ou sur le terrain, une chose est sûre, le programme -qui compte pour le moment quatre épisodes– donne envie de chausser les crampons.

 

Margot Cherrid


1. Turquie: Sule Çet, le visage des violences faites aux femmes

En Turquie s’est achevé le premier procès dans l’affaire du probable meurtre de Sule Çet, 23 ans, étudiante à Ankara. La jeune femme aurait été jetée du 20ème étage d’un immeuble de bureaux. Son cas, ultra-médiatisé, est en passe de devenir le symbole contre les violences faites aux femmes dans le pays.
Capture d'écran de “Putains de nanas”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Putains de nanas”, DR

2. Alice Coffin: La Ligue du LOL “renvoie à l'élimination de toute une partie des journalistes”

Horrifiée mais “pas étonnée” par les révélations concernant la Ligue du LOL, la journaliste engagée Alice Coffin a accepté de se prêter au jeu des 3 questions et de nous livrer son point de vue sur l’affaire. On a parlé discrimination, journalisme et féminisme.  
Capture d'écran de “Putains de nanas”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Putains de nanas”, DR

3. Houda Benyamina, réalisatrice engagée qui veut démocratiser le cinéma

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente la réalisatrice Houda Benyamina, prix de la création.
Capture d'écran de “Putains de nanas”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Putains de nanas”, DR

6. TPMP: Quand Jean-Marie Bigard mime et banalise le viol en direct

Lundi 11 février, dans Touche pas à mon poste, Jean-Marie Bigard a mimé une scène de viol. Ce n’est pas la première fois que l’émission de Cyril Hanouna banalise les violences sexistes et sexuelles. 
Capture d'écran de “Putains de nanas”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Putains de nanas”, DR