société

Le podcast du jour

Quoi de meuf: le nouveau podcast sur le bodypositive est en ligne

Si vous ne deviez écouter qu’un seul podcast aujourd’hui, ce serait le deuxième épisode de Quoi de meuf, qui s’intéresse au mouvement bodypositive. 
Mélanie Wanga et Clémentine Gallot © Aurore Bano
Mélanie Wanga et Clémentine Gallot © Aurore Bano

Mélanie Wanga et Clémentine Gallot © Aurore Bano


Après un premier numéro sur les sorcières, Clémentine Gallot et Mélanie Wanga, le duo à l’origine de l’excellente newsletter Quoi de meuf, reprennent le micro pour parler du bodypositive. Des origines du mouvement dans les années 60 aux Etats-Unis à son véritable acte naissance en réaction aux photos de femmes parfaites sur Instagram, en passant par les notions d’intersectionnalité et de grossophobie inhérentes au débat, les deux acolytes célèbrent tous les corps dans cette émission d’une quarantaine de minutes baptisée À Corps ouverts

“Le deuxième épisode de notre émission produite par Nouvelles Écoutes est enfin disponible! Dans ce numéro, on s’est interrogées sur le mouvement #bodypositive qui nous semble être l’un des termes-clé de 2017. Quelles sont ses origines? Quel est le rapport avec le féminisme? Comment la mode et le marketing se sont-ils appropriés ce courant en le dénaturant? Quelles sont les limites du #bodypositive et les critiques formulées à son encontre (libération ou nouvelle injonction)?”, écrivent-elles dans leur communiqué de presse. Les réponses sont passionnantes et à découvrir ci-dessous. 


1. La victoire des handballeuses françaises et le sexisme de la presse

En battant la Norvège hier soir, les handballeuses françaises sont devenues championnes du monde. Une victoire relayée par la presse, parfois sur fond de sexisme.
Mélanie Wanga et Clémentine Gallot © Aurore Bano  - Cheek Magazine
Mélanie Wanga et Clémentine Gallot © Aurore Bano

3. Le congé paternité est-il la clé de l'égalité dans le couple?

En France, le congé paternité est un droit encore snobé par trois pères sur dix qui ne dure que onze jours. Les semaines qui suivent l’arrivée d’un nouveau-né influencent pourtant de façon cruciale la place attribuée aux femmes et aux hommes dans la société, la famille et le monde professionnel.
Mélanie Wanga et Clémentine Gallot © Aurore Bano  - Cheek Magazine
Mélanie Wanga et Clémentine Gallot © Aurore Bano

5. Un podcast qui démonte les a priori de la grossophobie

Alors que la Ville de Paris organise aujourd’hui une journée de lutte contre la grossophobie, on vous recommande ce podcast qui démonte pas mal d’idées reçues sur un sujet, qui, une fois de plus, enferme les femmes dans leur corps. 
Mélanie Wanga et Clémentine Gallot © Aurore Bano  - Cheek Magazine
Mélanie Wanga et Clémentine Gallot © Aurore Bano

6. La self-défense féminine, un moyen de reconquérir sa place dans la rue

Victimes de harcèlement, d’agressions ou simplement en quête d’assurance dans l’espace public, ces 11 jeunes femmes ont choisi de suivre un stage de self-défense pour en finir avec le sentiment de vulnérabilité. On a passé deux week-ends avec ces apprenties guerrières.  
Mélanie Wanga et Clémentine Gallot © Aurore Bano  - Cheek Magazine
Mélanie Wanga et Clémentine Gallot © Aurore Bano