société

Le Cheek Point

La culture du silence autour des règles est un danger pour les femmes

On a lu pour vous cet article sur les dangers que représente pour les femmes le silence autour de leurs saignements, et on vous le recommande.
Instagram / @barbiemenstruation
Instagram / @barbiemenstruation

Instagram / @barbiemenstruation


Selon ce rapport, une femme va connaître au cours de sa vie 2400 jours de règles entre 12 et 51 ans. Mais il faut également recenser les circonstances inhabituelles, où il peut y avoir des saignements excessifs. Par ailleurs, il y a de nombreux autres facteurs qui peuvent provoquer des saignements vaginaux chez une femme ou une fille, comme de l’endométriose, un fibrome utérin, une fausse couche ou une infection sexuellement transmissible. (…)

De même qu’aux États-Unis et dans d’autres pays riches, ce n’est pas un sujet qu’on aborde à un dîner ou dans les conversations de tous les jours, dans d’autres sociétés et cultures, les saignements féminins sont soit considérés comme polluants soit comme très puissants -c’est quelque chose que les anthropologues et autres chercheurs en sciences humaines ayant fait des recherches approfondies sur les menstruations ont découvert. Dans de nombreux contextes, les gens voient les saignements vaginaux comme quelque chose de sale ou de honteux, et inappropriés dans les conversations de la vie courante.

Suite à la publication d’un rapport de BMJ Social Health sur le tabou qui règne autour des règles dans le monde, Broadly publie une interview de la professeure Marni Sommer, spécialiste du sujet, qui revient sur le silence autour d’un sujet pourtant omniprésent dans la vie des femmes, rappelant que la recherche scientifique est encore très inégalitaire et néglige des champs importants de la santé féminine.

À lire le plus vite possible en VO sur Broadly.

 

 


3. Christelle Delarue, la “Lionne” qui combat le sexisme dans la pub

Après une campagne d’affichage sauvage retentissante et alors que Les Lions de Cannes, grand raout publicitaire organisé sur la Croisette, ont lieu cette semaine, on s’est entretenues avec Christelle Delarue, fondatrice de l’agence de pub féministe Mad&Women et de l’association de lutte contre le sexisme Les Lionnes.
Instagram / @barbiemenstruation  - Cheek Magazine
Instagram / @barbiemenstruation

4. Avec Women Do Wine, Sandrine Goeyvaerts démonte les clichés sexistes autour du vin

Elles sont vigneronnes, journalistes, blogueuses, sommelières… Les femmes du vin organisent le 23 juin à la Bellevilloise leur première rencontre. La preuve que dans ce milieu longtemps considéré comme masculin, les lignes bougent.
Instagram / @barbiemenstruation  - Cheek Magazine
Instagram / @barbiemenstruation

6. “Tombeur” versus “salope”: pourquoi il est urgent de mettre un terme au tabou de l'infidélité féminine

Si la diabolisation des femmes infidèles au sein des couples hétérosexuels remonte à plusieurs millénaires, elle a toujours cours en 2019. Entre le cliché de la “salope” qui ne se respecte pas et celui de la femme qui ne trompe que si elle se sent délaissée, pourquoi l’infidélité masculine a-t-elle toujours été bien mieux tolérée socialement? Décryptage.
Instagram / @barbiemenstruation  - Cheek Magazine
Instagram / @barbiemenstruation

7. Pourquoi certains commentaires sur l'affaire Neymar relèvent de la culture du viol

L’éditorialiste de RMC Daniel Riolo et l’ancien footballeur Jérôme Rothen ont scandalisé après des propos sur la Brésilienne accusant le joueur du PSG Neymar de viol. Des dires relevant de la culture du viol. Décryptage avec Noémie Renard, l’autrice de l’ouvrage En finir avec la culture du viol.
Instagram / @barbiemenstruation  - Cheek Magazine
Instagram / @barbiemenstruation