société

Vidéo

“Réhabilitons DSK!”: Quand Charline Vanhoenacker imite Elisabeth Levy

Dans la matinale de France Inter aujourd’hui, Charline Vanhoenacker s’est glissée dans la peau d’Elisabeth Levy. 
“Réhabilitons DSK!”: Quand Charline Vanhoenacker imite Elisabeth Levy

“On avait annoncé Charline Vanhoenacker mais j’accueille l’une des signataires de la tribune sur la liberté d’être importunée […]: Elisabeth Lévy”, introduisait Marc Fauvelle dans la matinale de France Inter ce matin. 

Sur le plateau, inhabituellement maquillée à outrance et avec un accent franchouillard à couper au couteau, Charline Vanhoenacher s’est glissée pour quelques minutes dans la peau d’Elisabeth Lévy, l’une des signataires de la tribune du Monde en faveur de la “liberté d’importuner”. “Salut les gauchiasses, ils sont dégueulasses vos croissants, ils sont fabriqués avec quoi, du quinoa?”, a démarré l’humoriste. “Je suis là parce que je trouve que tout compte fait cette tribune est un peu tiède. On a essayé de pas vous froisser les Bisounours de la pensée unique, mais ça va deux minutes, faut passer la seconde. Alors je réécris une nouvelle tribune intitulée ‘Réhabilitons DSK’.

“Réhabilitons Denis Beaupin et Georges Tron, dont les carrières politiques ont basculé”, a poursuivi Charline Vanhoenacker, “et pourquoi? Bah parce qu’ils avaient du charme et peut-être un petit peu d’audace, tout simplement.” Sous l’œil amusé du sénateur de Vendée Bruno Retailleau, ce sosie vocal de la directrice de la rédaction de Causeur a poursuivi son plaidoyer pour les harceleurs et les frotteurs avant de conclure: “Si c’est pour que la France devienne le Vénézuela de la drague, ce sera sans moi”.  


7. Témoignage: “A 30 ans, on m'a diagnostiqué un cancer du sein”

Sophie, 36 ans, a été diagnostiquée il y a six ans. Un cancer du sein, à son jeune âge, n’est pas courant. Devenue mère après sa guérison, la trentenaire n’a jamais été en conflit avec ce corps qui a tant changé pendant la maladie. Elle raconte.
Témoignage: “A 30 ans, on m'a diagnostiqué un cancer du sein” - Cheek Magazine