société

Le Cheek Point

Remplacer les pénis: Maïa Mazaurette nous en explique les bienfaits

On a lu pour vous cet article du journal Le Monde dans leque Maïa Mazaurette déconstruit les préjugés autour de la performance sexuelle. 
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV”
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV”

Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV”


C’est une question qui fâche, mais qui devrait nous rassembler: remplacer les pénis, pour quoi faire? Le corps humain doit-il toujours être transformé en marchandise, ou en l’occurrence, traité comme un objet? S’agit-il de castrer les hommes pour satisfaire le lobby féministo-chirurgical? Délaissons les théories du complot et soignons plutôt notre bonne humeur dominicale: disposer d’alternatives pour la pénétration pourrait paradoxalement sauver nos pénis sous pression. Car en ce moment, on leur en demande beaucoup. […]

Cette pression touche les micropénis autant que les gourdins, les malades (stress, déprime, effets secondaires médicamenteux) autant que les amants bien portants victimes de coups de mou bénins (fatigue, ivresse, routine). Car quand on a l’impression de ne pas “assurer”, le cercle vicieux s’enclenche, provoquant des impuissances ou des éjaculations rapides. C’est la double peine! Face à ces embarras, on a tendance à penser implants ou pilules. Mais des alternatives non-invasives –des pénis de remplacement, donc– peuvent constituer des filets de sécurité émotionnels et sexuels. Plutôt que se morfondre face à une mécanique constamment perçue comme défaillante, il faudrait pouvoir porter des godemichés comme on enfile une paire de lunettes.” 

Dans cet article publié sur le site du journal Le Monde et intitulé Pourquoi, et par quoi, remplacer un pénis?, la chroniqueuse Maïa Mazaurette déconstruit les préjugés autour de la performance sexuelle et présente des alternatives aux lecteurs. Les bienfaits pour l’homme et la femme, une palette diverse et variée de sextoys, plus ou moins délurés, larges, classiques, sont exposés. Tout autant d’informations pour une sexualité épanouie. 

A lire au plus vite sur le site du Monde.


1. “Inde: le pays qui n'aimait pas les femmes”, un reportage bouleversant d'Arte

Si vous ne devriez regarder qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait la bande annonce du reportage intitulé Le pays qui n’aimait pas les femmes, produit par Arte. Quatre indiennes témoignent de la difficulté d’être une femme dans une société patriarcale. 
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV”

2. Emma répond aux hommes persuadés de porter, eux aussi, une charge mentale

La dessinatrice Emma s’attaque dans une nouvelle planche à la charge mentale portée par les femmes, notamment dans les activités les plus simples de la vie. 
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV”

3. Quand être féministe dans une grande école française relève du parcours du combattant

On a lu pour vous cet article du magazine Madame Figaro dans lequel le journaliste Sofiane Zaizoune dénonce la difficulté d’être une étudiante féministe dans les grandes écoles françaises. 
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV”

4. Aya Nakamura est-elle victime de misogynoir?

Depuis les NRJ Music Awards, qui ont eu lieu samedi 10 novembre, Aya Nakamura est au cœur d’une nouvelle polémique, et doit faire face à des propos violents de la part de présentateurs, comme Matthieu Delormeau. Des déclarations qualifiées de “misogynoir” par certains internautes.  
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV”

5. “Mansplaining”, le nouveau podcast de Slate, décortique les masculinités

Slate a lancé son nouveau podcast sur les masculinités, Mansplaining, animé par Thomas Messias, professeur de lycée et journaliste pour le magazine. Dans ce premier épisode, le trentenaire met en exergue les stéréotypes du genre véhiculés par les œuvres cinématographiques. 
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV”

6. Dix Pour Cent: Camille Cottin s'exprime sur l'homosexualité se son personnage et la PMA

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait cette interview de Camille Cottin, dans laquelle elle s’exprime sur la PMA et l’homosexualité d’Andréa, son personnage dans la série Dix pour cent.
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV”

7. Avec son podcast “2400”, Diahala Doucouré offre une parole intime sur les règles aux femmes

Diahala Doucouré a lancé 2400, un podcast qui interroge les femmes sur leurs rapports aux règles. Elle en profite pour questionner la religion, la sexualité ou encore la transmission familiale, loin d’être hors-sujet lorsqu’on parle de menstruations.
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du “New York Magazine”, “The Horniest Vibrator Scenes from Film and TV”