cheek_cequisepasseailleurs_habillage_desktop

Ce qui se passe ailleurs

Australie

Elles démaquillent les poupées pour les rendre moins bimbos

L’Australienne Sonia Singh remaquille des poupées pour sa fille et questionne la beauté féminine, tout comme d’autres adeptes du “repaint” dans le monde.
Instagram / @treechangedolls
Instagram / @treechangedolls

Instagram / @treechangedolls


L’Australienne Sonia Singh s’est fait un nom sur les réseaux sociaux depuis qu’elle poste des photos et des vidéos de son travail pour rendre les poupées Bratz moins vulgaires et plus proches des visages enfantins de leurs propriétaires. Son projet, baptisé Tree Change Dolls, est simple: elle achète des poupées d’occasion, utilise du dissolvant pour retirer le maquillage industriel, et repeint elle-même, avec son propre matériel, des traits qu’elle juge plus appropriés aux petites filles, dont la sienne.

Une vidéo postée hier sur Facebook par FranceInfo a fait réagir certains abonnés comme Poudre de Chimère, une Française dont la démarche est voisine: elle remaquille des poupées du commerce, mais à destination des collectionneurs. À travers son travail, elle pose elle aussi la question de la beauté standardisée des femmes.


2. Nombreux hommages à Maryam Mirzakhani, première mathématicienne à avoir remporté la médaille Fields

Suite à son décès prématuré, personnalités et médias iraniens ont rendu hommage à la grande chercheuse en mathématiques Maryam Mirzakhani, s’autorisant même à utiliser des photos où ses cheveux sont visibles, dans un pays où les femmes doivent constamment être voilées.  
Instagram / @treechangedolls - Cheek Magazine
Instagram / @treechangedolls

4. À Jérusalem, les femmes resteront à l'écart au mur des Lamentations

Alors que le gouvernement israélien avait promis de créer un espace mixte au mur des Lamentations, à Jérusalem, il est revenu hier sur cet engagement, suscitant la déception de nombreuses femmes à travers le monde.
Instagram / @treechangedolls - Cheek Magazine
Instagram / @treechangedolls