cheek_cequisepasseailleurs_habillage_desktop

Ce qui se passe ailleurs

Australie

Elles démaquillent les poupées pour les rendre moins bimbos

L’Australienne Sonia Singh remaquille des poupées pour sa fille et questionne la beauté féminine, tout comme d’autres adeptes du “repaint” dans le monde.
Instagram / @treechangedolls
Instagram / @treechangedolls

Instagram / @treechangedolls


L’Australienne Sonia Singh s’est fait un nom sur les réseaux sociaux depuis qu’elle poste des photos et des vidéos de son travail pour rendre les poupées Bratz moins vulgaires et plus proches des visages enfantins de leurs propriétaires. Son projet, baptisé Tree Change Dolls, est simple: elle achète des poupées d’occasion, utilise du dissolvant pour retirer le maquillage industriel, et repeint elle-même, avec son propre matériel, des traits qu’elle juge plus appropriés aux petites filles, dont la sienne.

Une vidéo postée hier sur Facebook par FranceInfo a fait réagir certains abonnés comme Poudre de Chimère, une Française dont la démarche est voisine: elle remaquille des poupées du commerce, mais à destination des collectionneurs. À travers son travail, elle pose elle aussi la question de la beauté standardisée des femmes.


1. Le New York Times crée un poste de “gender editor”

Jessica Bennett, auteure du Feminist Fight Club, sera chargée à partir du 30 octobre d’analyser l’actualité à travers le prisme du genre pour le New York Times. 
Instagram / @treechangedolls - Cheek Magazine
Instagram / @treechangedolls

3. Un robot sexuel doté d'un mode “résistance” encouragerait la culture du viol

L’entreprise de robotique américaine True Companion a commercialisé des robots sexuels dotés d’une intelligence artificielle avec un mode “résistance” qui encouragerait la culture du viol. Une innovation qui fait polémique. 
Instagram / @treechangedolls - Cheek Magazine
Instagram / @treechangedolls