société

La vidéo du jour

À 20 ans, Sarah Gysler s'est lancée dans un tour du monde sans argent (ou presque)

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Brut sur Sarah Gysler, une jeune femme qui fait le tour du monde depuis maintenant trois ans. 
DR
DR

DR


Sur sa page Facebook et sur son site, elle se surnomme elle-même “l’aventurière fauchée”. À 20 ans, Sarah Gysler a décidé de partir faire le tour du monde sans argent. “Seule, en stop et sans un sou en poche”, écrit-t-elle sur la quatrième de couverture de son premier livre intitulé Petite, qu’elle vient de publier. C’était en 2015. Depuis, cette jeune femme originaire de Lausanne, en Suisse, a parcouru un paquet de pays comme la Norvège, le Canada, la Colombie, la Chine ou encore les Philippines.

Aujourd’hui, Sarah Gysler raconte, dans une vidéo publiée sur Brut, comment elle s’y est prise. En trois ans de voyage, la vingtenaire assure avoir dépensé moins de 3000 euros. Elle explique s’être déplacée principalement en faisant du stop -en voiture ou en bateau-, s’être débrouillée pour être logée gracieusement chez les gens et avoir fait “de la récup‘” et de la pêche pour se nourrir. Si Sarah Gysler confie être “partie un peu flippée”, elle a vite été rassurée par la suite: “Pour une femme, je n’ai pas l’impression que ce soit plus dangereux de voyager que d’être au centre de Paris […] Au fil des kilomètres et au fil des semaines et des mois, à voir que tout va bien, tu vois bien que c’est pas si dangereux que ça le monde.

 

J.T.


2. Que disent de notre société les rumeurs de grossesse chez les célébrités?

Jennifer Aniston, Camila Cabello ou encore Rihanna… Nombre de célébrités voient leurs corps et leurs poids scrutés sous tous les angles, dans le but de détecter une éventuelle grossesse. Un procédé ne datant pas d’hier, qui enferme les femmes dans ce que la société attend d’elles.
DR - Cheek Magazine
DR

5. Enora Malagré raconte comment l'endométriose a pu lui gâcher la vie

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce témoignage d’Enora Malagré pour le Huffington Post, où elle raconte comment l’endométriose lui a gâché son Festival de Cannes. 
DR - Cheek Magazine
DR

6. Comment la masculinité se redéfinit-elle sur Instagram?

Depuis quelques mois, les comptes Instagram où l’on parle de masculinité se multiplient, ouvrant des espaces de parole bienvenus à l’heure où les injonctions à la virilité ont encore la peau dure. Les bien nommés @tubandes, @lesnouveauxprinces ou encore @lesgarconsparlent sont les nouveaux avatars de cette “masculinité positive” ou “authentique”.
DR - Cheek Magazine
DR

7. Dans “Jouir”, Sarah Barmak démonte les mythes autour de l’orgasme féminin

Les éditions de la Découverte publient dans leur collection Zones Jouir, la traduction de l’enquête de la journaliste canadienne Sarah Barmak. Cette dernière nous explique en quoi la question du plaisir est résolument féministe.
DR - Cheek Magazine
DR