société

La vidéo du jour

Selfiraniennes, la websérie qui lève le voile sur l'intimité des femmes en Iran

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait un des épisodes de la websérie Selfiraniennes, qui interroge de jeunes Iraniennes sur leur rapport à l’amour, au sexe et à la liberté.
DR
DR

DR


Et toi, es-tu complexée?, Et toi, à qui parles-tu de sexe?, Et toi, penses-tu te marier un jour?. Dans la websérie documentaire Selfiraniennes réalisée par Ségolène Davin et Charlie Dupiot, onze Iraniennes de 20 à 32 ans parlent beauté, sexe et avenir en tant que femmes. A travers 6 épisodes de 5 minutes -dont les deux premiers sont en ligne sur la chaîne YouTube d’IRL-, la série dévoile l’intimité et les pensées de ces femmes filmées en mode selfie en train de se maquiller.

 

 

Dans un pays où le port du voile est obligatoire et les stades de foot interdits aux femmes, ces jeunes Iraniennes adeptes des réseaux sociaux peinent à concilier leur ouverture d’esprit avec la société patriarcale qui restreint leur liberté. Si elles trouvent aisément des subterfuges -l’une laisse dépasser ses cheveux sous son voile et plusieurs d’entre elles cachent leur petit copain à leurs parents-, la libération des mœurs est loin d’être acquise: “Je ne suis pas assez forte pour porter une jupe, sortir, et que tout le monde me regarde”, regrette Shadi, 22 ans. Une websérie drôle, qui souligne l’absurdité d’un pays dans lequel les femmes voilées n’hésitent pas à avoir recours à la chirurgie esthétique et où l’apprentissage de la sexualité passe par le porno, faute d’éducation. Une chose est sûre, les femmes de cette série n’ont pas attendu d’autorisation pour commencer à se libérer.

Alexandra Vépierre


1. “Inde: le pays qui n'aimait pas les femmes”, un reportage bouleversant d'Arte

Si vous ne devriez regarder qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait la bande annonce du reportage intitulé Le pays qui n’aimait pas les femmes, produit par Arte. Quatre indiennes témoignent de la difficulté d’être une femme dans une société patriarcale. 
DR - Cheek Magazine
DR

4. Aya Nakamura est-elle victime de misogynoir?

Depuis les NRJ Music Awards, qui ont eu lieu samedi 10 novembre, Aya Nakamura est au cœur d’une nouvelle polémique, et doit faire face à des propos violents de la part de présentateurs, comme Matthieu Delormeau. Des déclarations qualifiées de “misogynoir” par certains internautes.  
DR - Cheek Magazine
DR

5. “Mansplaining”, le nouveau podcast de Slate, décortique les masculinités

Slate a lancé son nouveau podcast sur les masculinités, Mansplaining, animé par Thomas Messias, professeur de lycée et journaliste pour le magazine. Dans ce premier épisode, le trentenaire met en exergue les stéréotypes du genre véhiculés par les œuvres cinématographiques. 
DR - Cheek Magazine
DR