société

La vidéo du jour

Serena Williams, seins nus, reprend un hymne à la masturbation féminine

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Serena Williams, qui encourage les femmes à réaliser des auto-palpaptions, en reprenant le tube I Touch Myself.
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams”
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams”

Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams”


En ce mois de sensibilisation au cancer du sein, j’ai enregistré une reprise du titre des Divinyls, I touch myself, pour rappeler aux femmes de régulièrement faire des auto-examens. Oui, ça me fait sortir de ma zone de confort, mais j’ai voulu le faire parce cette maladie concerne toutes les femmes, qu’importe la couleur de leur peau, aux quatre coins du monde.” Voici le message qu’a posté Serena Williams sur Instagram dimanche 30 septembre, en accompagnement d’une vidéo dans laquelle elle chante topless, en cachant ses seins avec ses mains. 

La vidéo fait partie du projet I touch myself, lancé en 2014, en l’honneur de la chanteuse australienne et membre des Divinyls, Chrissy Amphlett, décédée d’un cancer du sein en 2013. L’objectif est d’inciter les femmes à s’auto-palper, étant donné qu’“une femme sur huit est touchée par le cancer du sein” et qu’un “dépistage précoce permet de mieux combattre la maladie”.

Le morceau utilisé dans la pastille vidéo -et brillamment interprété par la championne de tennis- est un réel hymne au plaisir sexuel et à l’orgasme féminin, dans lequel Chrissy Amphlet répète: “Je ne veux personne d’autre. Quand je pense à toi, je me touche.” Un combo féminisme – prévention porté par la géniale Serena Williams, qu’on ne peut que soutenir.

 

Margot Cherrid


2. Que disent de notre société les rumeurs de grossesse chez les célébrités?

Jennifer Aniston, Camila Cabello ou encore Rihanna… Nombre de célébrités voient leurs corps et leurs poids scrutés sous tous les angles, dans le but de détecter une éventuelle grossesse. Un procédé ne datant pas d’hier, qui enferme les femmes dans ce que la société attend d’elles.
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams”

3. Au Kirghizstan, un satellite féminin pour lutter contre les stéréotypes sexistes

Une équipe de huit jeunes filles kirghizes, âgées de 18 à 24 ans, construit depuis 2018 un satellite pour démonter les préjugés sexistes de ce pays centrasiatique. Reportage.
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams”

4. Guillaume Meurice se paye les anti-PMA et c'est très drôle

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Guillaume Meurice qui livre son compte-rendu de la manifestation anti-PMA. 
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams”

5. Enora Malagré raconte comment l'endométriose a pu lui gâcher la vie

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce témoignage d’Enora Malagré pour le Huffington Post, où elle raconte comment l’endométriose lui a gâché son Festival de Cannes. 
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams”

6. Comment la masculinité se redéfinit-elle sur Instagram?

Depuis quelques mois, les comptes Instagram où l’on parle de masculinité se multiplient, ouvrant des espaces de parole bienvenus à l’heure où les injonctions à la virilité ont encore la peau dure. Les bien nommés @tubandes, @lesnouveauxprinces ou encore @lesgarconsparlent sont les nouveaux avatars de cette “masculinité positive” ou “authentique”.
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams”

7. Dans “Jouir”, Sarah Barmak démonte les mythes autour de l’orgasme féminin

Les éditions de la Découverte publient dans leur collection Zones Jouir, la traduction de l’enquête de la journaliste canadienne Sarah Barmak. Cette dernière nous explique en quoi la question du plaisir est résolument féministe.
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo “Touch yourself: A breast health reminder from Serena Williams”