société

Le Cheek Point

Et si les femmes lesbiennes avaient une sexualité plus épanouie que les hétérosexuelles?

On a lu pour vous cet article du Guardian à propos du sexe lesbien, qui procure plus de plaisir aux femmes que le sexe hétérosexuel. On vous le conseille. 
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR

Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR


Les lesbiennes ont-elles plus de plaisir que les hétérosexuelles? Oui. Oui. Oh que oui! Les femmes qui couchent avec les femmes ont rapporté à maintes reprises de meilleurs niveaux de satisfaction sexuelle dans les sondages et études que les femmes qui font l’amour avec des hommes. […]

Alors, que fait bien le sexe lesbien que fait mal le sexe hétérosexuel? ‘C’est simple, explique Matty Silver, une sexologue basée en Australie. Les femmes lesbiennes savent où se trouve le clitoris et quoi faire avec pour avoir un orgasme. Elles n’ont pas besoin de montrer à leur partenaire quoi faire, donc leur satisfaction sexuelle est plus élevée. […]

Beaucoup d’hommes pensent qu’ils peuvent donner un orgasme à leurs partenaires à chaque rapport sexuel, par pénétration, ajoute Matty Silver. ‘C’est le cas pour seulement 20% des femmes. Les autres ont besoin d’une stimulation clitoridienne ou de sexe oral pour avoir un orgasme. C’est une des raisons pour lesquelles beaucoup de femmes hétérosexuelles simulent.

Dans l’article Do lesbians have better sex than straight women? publié lundi 9 juillet par The Guardian et repéré par Slate, la journaliste Hannah Jane Parkinson s’interroge sur les résultats d’études qui démontrent que les femmes lesbiennes ont plus de plaisir que les hétérosexuelles. Grâce à une meilleure connaissance de leur corps, notamment par la pratique de la masturbation, et plus de communication au lit, les femmes savent mieux comment se donner du plaisir entre elles. Comme quoi la pénétration par un pénis est loin d’être la condition sine qua none pour atteindre l’orgasme.

À lire le plus rapidement possible en VO sur le site du Guardian.

 


1. Pourquoi il est grand temps de briser le tabou du vaginisme

Ce trouble sexuel, qui rend la pénétration impossible, ou a minima douloureuse et difficile, reste mal connu. Source de honte, le vaginisme est pourtant beaucoup plus commun que ne pourraient le croire les femmes qui en souffrent. Enquête sur un tabou au croisement de la sexualité et de la santé féminine.
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR

3. Elles utilisent leur sang menstruel comme engrais naturel

On a lu pour vous cet article de Vice dans lequel la journaliste Justine Reix donne la parole à ces femmes qui utilisent leur sang menstruel comme engrais pour leur potager. 
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR

4. Grâce à Claude Terosier, apprendre à coder devient un jeu d'enfant

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente Claude Terosier, prix de l’innovation et fondatrice de Magic Makers, des ateliers pour apprendre aux enfants à coder. 
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR

5. Meet My Mama, la start-up qui redonne le pouvoir aux femmes au foyer du monde entier

L’empowerment a un goût. C’est ce que démontrent les cuisinières de Meet My Mama, un service traiteur né il y a deux ans et valorisant le talent des femmes réfugiées et issues de l’immigration. Grâce à l’initiative de trois vingtenaires, les mères au foyer deviennent des cheffes. Rencontre.
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR

6. Pourquoi la nouvelle pub Gillette rend-t-elle fous les masculinistes?

Pour l’instant diffusée uniquement aux Etats-Unis et sur Youtube, la nouvelle campagne des rasoirs Gillette a retenu la leçon de #MeToo et invite ses utilisateurs à échanger les codes de la virilité toxique contre ceux d’une masculinité positive. Ô surprise! Le message a du mal à passer.
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Elena Undone”, DR