société

Le Cheek Point

Comment cette jeunesse touchée par les attentats va-t-elle évoluer après ce traumatisme collectif?

On a lu ça pour vous. 
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee

À Paris - Instagram/Jeunefillederangee


Pour pousser encore la caricature, disons que c’est la France brocardée par Emmanuel Todd après les manifestations du 11 janvier, la France des classes moyennes supérieures ouvertes et éduquées, celles que les sociologues appellent parfois la petite bourgeoisie intellectuelle, qui brunche et qui sort, qui est tombée sous les balles de Daech. En dépit de contradictions qu’on a, avec d’autres, souvent décrites par le menu (on en a un peu honte aujourd’hui), c’est cette France optimiste (angéliste, dit-on parfois), celle qui vit dans des ‘idéopoles’ tolérants et décontractés, qui paie l’addition. Or comment prédire comment cette classe pivot, dont l’avis compte dans les débats qui animent le pays, et qu’on brocardait bien (trop) souvent comme ‘bien-pensante’, va évoluer après un tel traumatisme collectif?

Parmi toutes les images effroyables qui circulent depuis vendredi soir, lesquelles resteront gravées dans notre esprit? Et, s’il faut s’attendre à devoir en assimiler de nouvelles bientôt, comme plusieurs experts le redoutent, l’opinion de la classe progressiste et intellectuelle touchée par les premiers attentats, dont le système de valeurs reste jusqu’ici plutôt inébranlable, pourrait-il changer? Ce sont les questions que se pose le journaliste Jean-Laurent Cassely sur Slate dans cet article. 

À lire sur le site de Slate.


1. Ces deux jeunes femmes cherchent à financer “¡Basta ya!”, un docu sur la lutte pour le droit à l'avortement en Amérique Latine

Julia Heres Garcia et Marion Lambert, deux vingtenaires féministes, lancent une campagne de crowdfunding pour financer leur projet de web-documentaire militant sur la lutte pour le droit à l’avortement en Amérique Latine. 
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee - Cheek Magazine
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee

2. Confinement: ce que l’abstinence sexuelle leur a appris

Avec le confinement, des femmes confinées seules ou en couple n’ont pas eu de rapport sexuel pendant plusieurs semaines. Qu’est-ce que cette abstinence leur a appris sur leur rapport à la sexualité, à leur corps et au désir? Réponses. 
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee - Cheek Magazine
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee

5. Camélia Jordana dénonce le racisme de la police dans ONPC

Invitée samedi 23 mai dans l’émission de Laurent Ruquier, On n’est pas couché, la chanteuse Camélia Jordana a dénoncé le racisme de la police. 
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee - Cheek Magazine
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee

6. Laura Portelli, la cheffe qui sublime le pique-nique

Chez Pique-Nique, le restaurant qu’elle a ouvert fin novembre, Laura Portelli sert une cuisine douce et réconfortante, version chic de nos repas improvisés en plein air en famille ou entre copains. Pour la déguster, il faudra patienter encore un peu. En attendant, elle répond à notre interview “Top Cheffe”.
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee - Cheek Magazine
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee