société

Sur Facebook, Sonia Rolland lance un appel à voter contre Marine Le Pen

Dans un post publié sur sa page Facebook, l’actrice et réalisatrice Sonia Rolland témoigne des insultes et menaces de mort reçues de “partisans du FN” lorsqu’elle a été élue Miss France en 2000. 
Facebook/Sonia Rolland
Facebook/Sonia Rolland

Facebook/Sonia Rolland


En 2000, au lendemain de mon élection de Miss France, j’ai reçu plus de 2000 lettres d’insultes et de menaces de mort venant des partisans du FN, parce que pour eux, ‘je ne représentais pas la France’… On a rayé/inscrit sur ma voiture ‘sale négresse’, sur mon paillasson je retrouvais de la merde de chien ainsi que sur la poignée de porte de mon appartement…

Dans des lettres m’étant adressées, les auteurs prenaient le temps d’y mettre de la merde (oui oui de la vraie) en inscrivant ‘voilà ce que je vois quand je te vois à la télé… Retourne dans ton pays’ (c’est là que tu réalises que le mec ou la meuf avait quand même payé un timbre pour m’envoyer ça par la poste… ‍♀️). À l’époque j’avais le choix de ne pas en parler, car au fond, c’était offrir une tribune à cette minorité de haineux… (✔️le constat aujourd’hui est assez terrifiant car avec le temps la discrimination s’exprime de manière totalement décomplexée, et s’installe dans l’inconscient collectif comme une chose banale… On est fier d’être facho, suffit de voir sur les réseaux sociaux!)

Dans un post publié sur sa page Facebook (ci-dessous), l’actrice et réalisatrice Sonia Rolland témoigne des insultes et menaces de mort qu’elle a reçues de “partisans du FN” au lendemain de son élection au titre de Miss France en 2000. Elle rappelle que, si “le visage paraît plus sympathique, la communication plus soignée”, “les idéaux du FN sont toujours aussi nauséabonds”. Posant avec une procuration, Sonia Rolland conclut ainsi: “Le patriotisme n’est pas la chasse gardée du FN. Le 7 mai, j’irai voter contre Marine Le Pen parce que j’aime mon pays.

 

Julia Tissier


4. Christelle Delarue, la “Lionne” qui combat le sexisme dans la pub

Après une campagne d’affichage sauvage retentissante et alors que Les Lions de Cannes, grand raout publicitaire organisé sur la Croisette, ont lieu cette semaine, on s’est entretenues avec Christelle Delarue, fondatrice de l’agence de pub féministe Mad&Women et de l’association de lutte contre le sexisme Les Lionnes.
Facebook/Sonia Rolland - Cheek Magazine
Facebook/Sonia Rolland

5. Avec Women Do Wine, Sandrine Goeyvaerts démonte les clichés sexistes autour du vin

Elles sont vigneronnes, journalistes, blogueuses, sommelières… Les femmes du vin organisent le 23 juin à la Bellevilloise leur première rencontre. La preuve que dans ce milieu longtemps considéré comme masculin, les lignes bougent.
Facebook/Sonia Rolland - Cheek Magazine
Facebook/Sonia Rolland

7. “Tombeur” versus “salope”: pourquoi il est urgent de mettre un terme au tabou de l'infidélité féminine

Si la diabolisation des femmes infidèles au sein des couples hétérosexuels remonte à plusieurs millénaires, elle a toujours cours en 2019. Entre le cliché de la “salope” qui ne se respecte pas et celui de la femme qui ne trompe que si elle se sent délaissée, pourquoi l’infidélité masculine a-t-elle toujours été bien mieux tolérée socialement? Décryptage.
Facebook/Sonia Rolland - Cheek Magazine
Facebook/Sonia Rolland