société

La vidéo du jour

Sophia Aram dénonce la composition toxique des tampons et des serviettes

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de la chronique de Sophia Aram sur France Inter, qui dénonce la composition toxique des protections périodiques. 
Sophia Aram dénonce la composition toxique des tampons et des serviettes

En fait, on s’enfile du glyphosate dans la teu-cha”: la chronique matinale de Sophia Aram sur France Inter ce lundi 25 février dénonce la composition toxique des protections périodiques. Pour son billet, l’humoriste s’appuie sur une enquête de 60 millions de consommateurs qui révélait, il y a quelques jours, la présence de résidus de substances chimiques, telles que le glyphosate, dans les tampons et les serviettes. “C’est quoi cette idée de mettre des herbicides dans nos culottes?”, s’est interrogée Sophia Aram, “c’est pour nous éviter de nous retrouver avec une pelouse à la place du pubis?”. 

Rappelant qu’“une femme a en moyenne 13 menstruations par an, 480 cycles sur l’ensemble de sa vie et qu’elle utilisera 10 560 protections périodiques”, Sophia Aram a appelé les industriels à “éviter de nous empoisonner le minou”. A cette heure de grande écoute, on espère qu’elle sera entendue. 

 


3. “J'ai été conçue grâce à un don de sperme”

Née d’un don de sperme il y a 28 ans, Pauline Pachot se bat au sein de l’association PMAnonyme pour le droit d’accès aux origines des enfants nés de dons de gamètes en France. À l’occasion de la diffusion sur Téva du documentaire Né d’une PMA, dans lequel elle apparaît, nous l’avons rencontrée à Paris.
“J'ai été conçue grâce à un don de sperme” - Cheek Magazine

6. Comment la broderie est devenue cool et féministe

Aux quatre coins du globe, des brodeuses inspirées et engagées mettent leur talent au service de la lutte contre les inégalités en publiant des oeuvres émouvantes et militantes.
Comment la broderie est devenue cool et féministe - Cheek Magazine