société

La vidéo du jour

Sophia Aram ridiculise Karine Le Marchand et “Une ambition intime”

Si vous ne deviez regarder qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait cette chronique de Sophia Aram sur Karine Le Marchand et sa nouvelle émission, Une Ambition intime.
Sophia Aram ridiculise Karine Le Marchand et “Une ambition intime”

Comme trois millions de Français, Sophia Aram a regardé hier soir Une Ambition intime, la nouvelle émission psycho-politique de Karine Le Marchand sur M6, qui ne fait pas vraiment l’unanimité. Ce matin, à l’antenne de France Inter, l’humoriste n’a pas épargné ce programme d’un nouveau genre, qui, le rappelle-t-elle, considère que “Marine Le Pen, c’est une être humaine comme les autres” (sic) -et qu’elle mérite donc d’être invitée sur ce nouveau divan.

Poursuivant son faux plaidoyer pro-Karine Le Marchand auprès de Patrick Cohen, elle insiste: “Si elle veut mettre ses jambes sur le canapé, minauder comme une ado, faire des blagues lourdingues et rigoler comme une gourde avec les candidats aux plus hautes fonctions de l’État, elle a quand même le droit non? Et puis tu t’attendais à quoi? À des interviews genre politiques? Non, mais au secours! C’est Karine Le Marchand, elle a passé dix ans à faire son beurre sur la misère sexuelle et l’intimité délabrée de paysans au bout du rouleau… Son truc, c’est pas d’expliquer pourquoi les paysans se suicident, c’est plutôt d’expliquer pourquoi ça les empêche de bander.”

Très en forme, Sophia Aram décide ensuite de mettre en pratique les techniques d’interview de Karine Le Marchand auprès de… Jean-Marc Ayrault, invité de la matinale. À écouter d’urgence.

 

Myriam Levain

 

 


2. Un podcast qui démonte les a priori de la grossophobie

Alors que la Ville de Paris organise aujourd’hui une journée de lutte contre la grossophobie, on vous recommande ce podcast qui démonte pas mal d’idées reçues sur un sujet, qui, une fois de plus, enferme les femmes dans leur corps. 
Un podcast qui démonte les a priori de la grossophobie - Cheek Magazine

3. La self-défense féminine, un moyen de reconquérir sa place dans la rue

Victimes de harcèlement, d’agressions ou simplement en quête d’assurance dans l’espace public, ces 11 jeunes femmes ont choisi de suivre un stage de self-défense pour en finir avec le sentiment de vulnérabilité. On a passé deux week-ends avec ces apprenties guerrières.  
La self-défense féminine, un moyen de reconquérir sa place dans la rue - Cheek Magazine