société

La vidéo du jour

Tariq Ramadan accusé de viol: Sophia Aram se félicite que la loi du silence prenne fin

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait cette chronique de Sophia Aram sur les plaintes pour viol visant le prédicateur musulman Tariq Ramadan, et sur la disparition progressive de la loi du silence entourant les agressions sexuelles. 
Tariq Ramadan accusé de viol: Sophia Aram se félicite que la loi du silence prenne fin

Ce matin, à la veille de la Toussaint, la chroniqueuse et humoriste Sophia Aram a tenu à rendre hommage sur France Inter à celui qu’on est en train de progressivement enterrer: le silence. Celui qui entoure les agressions sexuelles et constitue une chape de plomb dans laquelle sont enfermées les victimes depuis toujours. Parmi, elles, on compte majoritairement des femmes et Sophia Aram se félicite que leurs agresseurs ne dorment plus tranquilles. “Ce silence est mort et nous ne le regretterons pas, même si j’imagine qu’après sa disparition, certains hommes doivent commencer à sérieusement se mordre la bite.” L’un deux a sans doute beaucoup de mal à trouver le sommeil depuis que deux femmes ont porté plainte contre lui, dénonçant les viols particulièrement violents que le médiatique qu’il leur a fait subir. Le prédicateur musulman Tariq Ramadan est en effet accusé par deux de ses ex-disciples, dont l’une, Henda Ayari, a déclaré ce matin au Parisien que pour lui, une femme était “soit voilée, soit violée”.

On pourrait dès lors conclure à la mort spirituelle de Tariq Ramadan, poursuit Sophia Aram dans sa chronique, si la lecture des commentaires d’une partie de ses adeptes ne nous rappelait immédiatement à l’ordre. Celui d’un ordre religieux, toujours aussi prompt à présumer l’innocence d’un homme qu’à salir l’honneur de femmes présumées tentatrices, manipulatrices et menteuses.” Mais cette fois, le mouvement de fond enclenché par l’affaire Weinstein et l’apparition du hashtag #BalanceTonPorc aura peut-être raison des traditionnelles résistances, comme en témoignent les deux plaintes déposées, qui pourraient être suivies de plusieurs autres. La conclusion de Sophia Aram résume d’ailleurs parfaitement la prise de conscience actuelle, en train de donner naissance à une vague de plaintes sans précédent. “Nous pouvons nous réjouir que des femmes aient trouvé le courage d’entamer ces procédures, parce que rompre le silence, c’est bien, mais porter plainte, c’est encore mieux.”

Myriam Levain


1. Elles utilisent leur sang menstruel comme engrais naturel

On a lu pour vous cet article de Vice dans lequel la journaliste Justine Reix donne la parole à ces femmes qui utilisent leur sang menstruel comme engrais pour leur potager. 
Elles utilisent leur sang menstruel comme engrais naturel - Cheek Magazine

2. Grâce à Claude Terosier, apprendre à coder devient un jeu d'enfant

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente Claude Terosier, prix de l’innovation et fondatrice de Magic Makers, des ateliers pour apprendre aux enfants à coder. 
Grâce à Claude Terosier, apprendre à coder devient un jeu d'enfant - Cheek Magazine

3. Meet My Mama, la start-up qui redonne le pouvoir aux femmes au foyer du monde entier

L’empowerment a un goût. C’est ce que démontrent les cuisinières de Meet My Mama, un service traiteur né il y a deux ans et valorisant le talent des femmes réfugiées et issues de l’immigration. Grâce à l’initiative de trois vingtenaires, les mères au foyer deviennent des cheffes. Rencontre.
Meet My Mama, la start-up qui redonne le pouvoir aux femmes au foyer du monde entier - Cheek Magazine

4. Pourquoi la nouvelle pub Gillette rend-t-elle fous les masculinistes?

Pour l’instant diffusée uniquement aux Etats-Unis et sur Youtube, la nouvelle campagne des rasoirs Gillette a retenu la leçon de #MeToo et invite ses utilisateurs à échanger les codes de la virilité toxique contre ceux d’une masculinité positive. Ô surprise! Le message a du mal à passer.
Pourquoi la nouvelle pub Gillette rend-t-elle fous les masculinistes? - Cheek Magazine

7. Sara García Gross, militante féministe, se bat pour le droit à l'avortement au Salvador

Sara García Gross, une militante salvadorienne, a reçu le 9 janvier le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes pour ses actions en faveur de la dépénalisation de l’avortement au Salvador et en Amérique Centrale. La militante s’est construite auprès de grandes figures guerrilleras salvadoriennes pour embrasser aujourd’hui un féminisme intersectionnel. Rencontre.
Sara García Gross, militante féministe, se bat pour le droit à l'avortement au Salvador - Cheek Magazine