société

La vidéo du jour

“Tampon, notre ennemi intime”: un docu sur les dangers du tampon à voir absolument

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait la bande-annonce de ce documentaire d’Audrey Gloaguen sur les tampons. 
DR
DR

DR


Faut-il définitivement bannir les tampons de notre quotidien? C’est la question à laquelle on sera sans doute tentée de répondre oui après avoir regardé Tampon, notre ennemi intime, un documentaire-enquête d’Audrey Gloaquen diffusé ce soir sur France 5.

Alors que les femmes utilisent en moyenne 11 000 tampons dans leur vie, les fabricants refusent de communiquer sur leur composition. Nous avons donc lancé nos propres analyses en laboratoire. À ce jour, il n’existe aucune étude d’impact des tampons sur la santé des femmes”, explique la réalisatrice dans la bande-annonce de ce documentaire qui s’annonce glaçant.

Présenté comme un produit d’hygiène anodin et émancipateur, le tampon peut pourtant être mortel, notamment lorsqu’il déclenche un syndrome de choc toxique (SCT), en recrudescence ces dernières années. Si plusieurs jeunes femmes, qui ont en été victimes, ont récemment pris la parole sur le sujet, ce dernier reste méconnu par le milieu médical. Endométriose, fausse couche, cancer, la composition chimique des tampons pourrait également avoir sa part de responsabilité. Alors que l’omerta -évidemment liée au tabou des règles– règne sur les composants de cette protection périodique, ce documentaire pourrait bien jeter le premier gros pavé dans la mare et on s’en réjouit fortement. 

 

 

Julia Tissier 


4. Christelle Delarue, la “Lionne” qui combat le sexisme dans la pub

Après une campagne d’affichage sauvage retentissante et alors que Les Lions de Cannes, grand raout publicitaire organisé sur la Croisette, ont lieu cette semaine, on s’est entretenues avec Christelle Delarue, fondatrice de l’agence de pub féministe Mad&Women et de l’association de lutte contre le sexisme Les Lionnes.
DR - Cheek Magazine
DR

7. “Tombeur” versus “salope”: pourquoi il est urgent de mettre un terme au tabou de l'infidélité féminine

Si la diabolisation des femmes infidèles au sein des couples hétérosexuels remonte à plusieurs millénaires, elle a toujours cours en 2019. Entre le cliché de la “salope” qui ne se respecte pas et celui de la femme qui ne trompe que si elle se sent délaissée, pourquoi l’infidélité masculine a-t-elle toujours été bien mieux tolérée socialement? Décryptage.
DR - Cheek Magazine
DR