société

La vidéo du jour

Violée à 16 ans, Emma témoigne publiquement pour que la honte change de camp

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de la série La Tête haute de France•tv slash, dans laquelle Emma témoigne du viol dont elle a été victime à 16 ans. 
DR
DR

DR


Quand j’ai été violée, j’ai rien dit du tout. Je suis rentrée à l’internat, j’ai pleuré beaucoup. […] Ensuite, j’ai un peu vécu comme si de rien n’était, pendant plusieurs mois. Et après, j’ai fait une grosse dépression.” À 16 ans, Emma a été violée par un garçon de lycée. Pendant deux ans, la jeune fille n’a rien dit ni à sa famille, ni à ses ami·e·s. Aujourd’hui, elle témoigne dans La Tête haute, une série de vidéos signées France•tv slash.

La jeune femme, 22 ans aujourd’hui, raconte sa perte d’appétit, de sommeil, ses difficultés à l’école, son absence de vie amoureuse et de relations sexuelles mais aussi sa dépression. “J’avais hyper honte de ce qui m’était arrivé, ce qui est très con puisque ce n’était pas à moi d’avoir honte”, confie-t-elle. C’est sa première histoire d’amour avec une jeune femme qui fait office de déclic. Elle commence à en parler autour d’elle, et le processus est alors libérateur. Emma fait désormais partie de l’association Parler et encourage les femmes à témoigner publiquement des violences sexuelles qu’elles ont subies.

 

J.T.


2. Elle continue de recevoir des publicités de grossesse après la mort de son bébé, et pousse un coup de gueule

On a lu pour vous cette lettre ouverte, publiée sur Twitter mardi 11 décembre, dans laquelle la journaliste Gillian Brockell pousse un coup de gueule contre les réseaux sociaux qui continuent à lui envoyer des publicités en lien avec sa grossesse après la perte de son bébé. 
DR - Cheek Magazine
DR

3. Une nouvelle ère pour les Irlandaises: l'avortement enfin légalisé

Le jeudi 13 décembre 2018 marque un tournant historique pour les droits des femmes en Irlande. Après la victoire du “oui” au référendum en mai dernier, le Sénat vient d’annoncer la légalisation de l’avortement. 
DR - Cheek Magazine
DR

4. Réduire le temps de travail pour l'égalité femmes-hommes? C'est le pari d'une asso belge

En Belgique, l’association féministe Femma va passer à la semaine de quatre jours afin d’offrir à ses employé·e·s plus de temps libre. Objectif? Donner l’occasion aux hommes de se charger davantage des tâches ménagères, un domaine encore et toujours largement pris en charge par les femmes.
DR - Cheek Magazine
DR

6. Avec Super Marché, Monia Sbouai fait de l'upcycling sa marque de fabrique

Fondatrice de la marque de vêtements Super Marché, Monia Sbouai pratique l’upcycling. Après avoir parcouru les friperies parisiennes, elle transforme ses trouvailles en trench chic ou en combinaison décontractée. Rencontre. 
DR - Cheek Magazine
DR