société

Anaïs Dupuis, en couple avec une femme, raconte sa PMA en Belgique

Dans cette vidéo publiée sur Konbini, Anaïs Dupuis, mariée avec une femme, raconte son expérience de PMA en Belgique. 
DR
DR

DR


Je m’appelle Anaïs, je suis mariée avec une femme, et j’ai eu recours à une PMA en Belgique pour avoir un enfant.” Dans cette vidéo publiée le 24 octobre sur Konbini, Anaïs Dupuis, éditrice à L’Express, témoigne de son expérience de PMA à l’étranger.

La jeune femme dénonce la précarité engendrée par cette dernière “sur tous les pans de la vie”: la précarité médicale d’abord car, avec “un dossier médical à cheval entre deux pays”, le suivi n’est pas “optimal”, mais aussi économique puisque “ce n’est pas remboursé par la Sécurité sociale”. Anaïs Dupuis et sa femme ont dû débourser 8200 euros pour “un parcours assez classique”. Enfin, elle pointe du doigt la précarité juridique: “Entre le moment où l’enfant naît et le moment où la mère d’intention va pouvoir adopter l’enfant, il se passe un certain temps, ça peut durer un an par exemple, et pendant tout ce temps-là en fait, tout le monde se retrouve dans une espèce de vide juridique où personne n’a de droits.” 

Anaïs Dupuis regrette également que les lesbiennes ne soient pas suffisamment entendues: “Si on se prive de la voix des lesbiennes, on se prive du personnage central du débat, ce qui semble difficilement imaginable, mais ça veut dire aussi qu’on se prive de témoignages et d’un vécu de personnes qui vont pouvoir apporter un éclairage qui est vraiment fondamental pour pouvoir répondre à des questions qui sont très importantes.” On vous laisse découvrir la vidéo ci-dessous:

 

 

J.T.


4. Je ne parle plus à ma mère et je vais bien

Faut-il couper les ponts avec une mère toxique? Celles qui ont franchi le pas ne s’en portent pas forcément plus mal. 
DR - Cheek Magazine
DR