société

Le Cheek Point

“Vous nous voyez trop souvent comme des vagins”: une femme dénonce les violences gynécologiques

On a lu pour vous ce témoignage sur les violences gynécologiques publié sur le Huffington Post, et on vous le conseille fortement.   
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR

Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR


J’écris ce témoignage aujourd’hui pour parler aux femmes, mais aussi aux gynécologues, obstétriciens, sages-femmes qui pensent bien faire en mettant de côté la femme que l’on est. De mon expérience de femme, patiente, amie de victimes, je peux dire aujourd’hui que vous nous voyez trop souvent comme des vagins, des œuvres qui produisent la vie, des incubateurs humains. Sans jamais se rappeler qu’il y a une femme, un être humain, avec ses anxiétés, ses complexes, ses cicatrices, ses bonnes expériences…

On se doit de vous enseigner dans vos écoles de médecine ce que c’est de vivre dans la peau d’une femme. Nous avons un temple entre nos jambes et nous sommes les seules à en avoir les clefs. Un non n’est pas un oui, un doctorat et une spécialité en gynécologie n’est pas un ‘oui’ non plus.

Dans un témoignage publié sur le Huffington Post, et intitulé Aux gynécologues, obstétriciens, sages-femmes qui pensent bien faire en mettant de côté la femme que l’on est, la contributrice Leila L. monte au créneau pour sensibiliser sur les violences gynécologiques. Elle raconte le souvenir traumatisant de sa première visite chez un gynécologue qui ne lui prête aucune attention lors de la consultation, préférant discuter avec sa mère alors “qu’il enfonce deux doigts en [elle] sans crier gare, ou cette fois où un autre praticien lui fait un frottis sans la prévenir ou lui demander son autorisation. Des violences, dont sont victimes de nombreuses patientes, qui s’inscrivent dans une maltraitance médicale généralisée et banalisée. 

À lire le plus vite possible sur le Huffington Post


1. Une ancienne étudiante de l'ESJ Lille dénonce une agression sexuelle

On a lu pour vous cette enquête de Vanity Fair sur l’ambiance malsaine qui règne dans les écoles de journalisme et on vous la conseille fortement. 
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR

3. Turquie: Sule Çet, le visage des violences faites aux femmes

En Turquie s’est achevé le premier procès dans l’affaire du probable meurtre de Sule Çet, 23 ans, étudiante à Ankara. La jeune femme aurait été jetée du 20ème étage d’un immeuble de bureaux. Son cas, ultra-médiatisé, est en passe de devenir le symbole contre les violences faites aux femmes dans le pays.
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR

4. Alice Coffin: La Ligue du LOL “renvoie à l'élimination de toute une partie des journalistes”

Horrifiée mais “pas étonnée” par les révélations concernant la Ligue du LOL, la journaliste engagée Alice Coffin a accepté de se prêter au jeu des 3 questions et de nous livrer son point de vue sur l’affaire. On a parlé discrimination, journalisme et féminisme.  
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR

5. Houda Benyamina, réalisatrice engagée qui veut démocratiser le cinéma

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente la réalisatrice Houda Benyamina, prix de la création.
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR