société

Le Cheek Point

“Vous nous voyez trop souvent comme des vagins”: une femme dénonce les violences gynécologiques

On a lu pour vous ce témoignage sur les violences gynécologiques publié sur le Huffington Post, et on vous le conseille fortement.   
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR

Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR


J’écris ce témoignage aujourd’hui pour parler aux femmes, mais aussi aux gynécologues, obstétriciens, sages-femmes qui pensent bien faire en mettant de côté la femme que l’on est. De mon expérience de femme, patiente, amie de victimes, je peux dire aujourd’hui que vous nous voyez trop souvent comme des vagins, des œuvres qui produisent la vie, des incubateurs humains. Sans jamais se rappeler qu’il y a une femme, un être humain, avec ses anxiétés, ses complexes, ses cicatrices, ses bonnes expériences…

On se doit de vous enseigner dans vos écoles de médecine ce que c’est de vivre dans la peau d’une femme. Nous avons un temple entre nos jambes et nous sommes les seules à en avoir les clefs. Un non n’est pas un oui, un doctorat et une spécialité en gynécologie n’est pas un ‘oui’ non plus.

Dans un témoignage publié sur le Huffington Post, et intitulé Aux gynécologues, obstétriciens, sages-femmes qui pensent bien faire en mettant de côté la femme que l’on est, la contributrice Leila L. monte au créneau pour sensibiliser sur les violences gynécologiques. Elle raconte le souvenir traumatisant de sa première visite chez un gynécologue qui ne lui prête aucune attention lors de la consultation, préférant discuter avec sa mère alors “qu’il enfonce deux doigts en [elle] sans crier gare, ou cette fois où un autre praticien lui fait un frottis sans la prévenir ou lui demander son autorisation. Des violences, dont sont victimes de nombreuses patientes, qui s’inscrivent dans une maltraitance médicale généralisée et banalisée. 

À lire le plus vite possible sur le Huffington Post


1. Pourquoi trouver un maillot de bain cool en taille 44 est-il quasiment impossible?

40% des Françaises font une taille 44 ou plus. Pourtant, les marques de prêt-à-porter dépassent rarement le 42. Pour près de la moitié des femmes, trouver un joli maillot de bain est un véritable calvaire.  
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR

2. Coupe du Monde: le harcèlement de rue toujours vainqueur

On a lu pour vous cette chronique publiée sur Madmoizelle à propos du harcèlement subi par les femmes lors des rassemblements pour la Coupe du Monde et on vous la conseille.   
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR

5. Pourquoi les corps de femmes musclées posent-ils problème?

On a lu pour vous cette chronique publiée par Slate à propos de la mauvaise image des femmes trop musclées et on vous le conseille. 
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR

7. Dans “Commencer”, elles racontent les coulisses de la création de leur start-up

Dans le podcast Commencer de Nouvelles Écoutes, deux jeunes femmes racontent les étapes par lesquelles elles sont passées, entre difficultés et moments de joie, pour mettre sur pied leur start-up.  
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de “Chez le Gynéco” de Céline Groussard, DR