société

La vidéo du jour

TPMP: gros clash autour du voile entre Rokhaya Diallo et Bernard de la Villardière

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait celle de l’échange entre Bernard de La Villardière et Rokhaya Diallo dans l’émission Touche pas à mon poste.
TPMP: gros clash autour du voile entre Rokhaya Diallo et Bernard de la Villardière

Vous avez du mal à laisser parler les femmes […] c’est intéressant de défendre les femmes en les empêchant de parler.” Échanges animés lundi 26 janvier entre la chroniqueuse, auteure et réalisatrice Rokhaya Diallo et Bernard de la Villardière sur le plateau de Touche pas à mon poste. Le présentateur d’Enquête exclusive de M6 s’énerve une première fois alors que la jeune femme et Gilles Verdez l’accusent d’islamophobie, une “maladie imaginaire”, selon lui. Très vite, le débat s’oriente vers les femmes voilées. “Vous avez pointé du doigt le fait que Cyril Hanouna puisse inviter sur le plateau une femme qui porte le foulard”, dénonce Rokhaya Diallo avant de se faire interrompre par l’invité: “Ce n’est pas un foulard comme un autre, c’est un hijab qui recouvre non seulement les cheveux mais aussi le cou et les oreilles.” Finalement, l’échange tourne au cas d’école en matière de manterrupting, malgré les remarques de Rokhaya Diallo sur le manque de place laissée à sa parole et à celles des femmes voilées. “Ici dans le public, il y a des femmes voilées et je trouve que vous leur faites offense en prétendant savoir mieux qu’elles de quelle manière elles doivent s’habiller”, soutient-elle. Ce à quoi Bernard de la Villardière répond par l’argument imparable des opposants au port du voile: évoquer la situation des pays musulmans. “Vous savez que l’administration tunisienne a interdit le hijab?”, interroge-t-il. Rokhaya Diallo lui rappelle qu’on parle de la France et que les personnes évoquées dans le débat sont aussi françaises que lui. L’échange, qui finalement n’en aura pas été un, étant donné l’attitude de Bernard de la Villardière, a notamment provoqué une sortie affligeante de Nadine Morano, qui qualifie Rokhaya Diallo de  “française de papier” sur Twitter.

 

 

Visiblement mal à l’aise, l’invité quitte le plateau quelques minutes plus tard à la suite d’une plaisanterie de Camille Combal… Avant de revenir en grand prince sous les applaudissements. Modestie, quand tu nous tiens!

 

 

Margot Cherrid


1. Elle a plaqué sa vie parisienne pour devenir agricultrice

Stéphanie Maubé était graphiste, elle est désormais éleveuse d’agneaux, de brebis et de moutons en Normandie. Passionnée par son métier et agricultrice engagée, elle cosigne le livre Il était une bergère et donne ainsi un visage à celles et ceux qui luttent au quotidien pour nourrir la population française. Interview.
Elle a plaqué sa vie parisienne pour devenir agricultrice - Cheek Magazine

2. “Une dernière fois”, le premier long métrage porno et engagé d'Olympe de G

Olympe de G réalise son premier long métrage porno-érotique, Une Dernière fois, qui sera diffusé sur Canal+ ce samedi 6 juin, et met en scène la sexualité d’une sexagénaire, incarnée par Brigitte Lahaie, qui souhaite organiser la dernière fois qu’elle fait l’amour. 
“Une dernière fois”, le premier long métrage porno et engagé d'Olympe de G - Cheek Magazine

7. Comment le confinement a romantisé la campagne

Le confinement a provoqué un véritable exode urbain qui semble parti pour durer: de plus en plus de citadin·e·s se mettent à rêver d’emménager à la campagne. Mais une fois passée l’image de carte postale, la déception peut être très forte. 
Comment le confinement a romantisé la campagne - Cheek Magazine