société

Le Cheek Point

Une tribune dénonce la souffrance liée à la contraception

On vous lu pour vous cette tribune féministe réclamant une réflexion sur la contraception sur le site de Libération et on vous la conseille fortement. 
© Annabelle Shemer/ Flickr
© Annabelle Shemer/ Flickr

© Annabelle Shemer/ Flickr


De plus en plus de femmes prennent conscience des effets indésirables des méthodes contraceptives et refusent de les subir. Face à l’urgence de cette nouvelle demande, nous en appelons à une prise de conscience collective pour que la situation évolue vers une contraception plus sereine, sans effets indésirables et partagée.

Trop heureuses de pouvoir faire l’amour sans peur au ventre, nos mères et grands-mères sont passées outre l’inconfort et les effets indésirables des hormones contraceptives et autres stérilets. Mais les choses changent. Grâce aux combats de nos aînées, nous considérons aujourd’hui la contraception comme un acquis mais qui nécessite des améliorations. Nous ne sommes pas contre la pilule ou le stérilet mais nous voulons que soient développées et promues des contraceptions efficaces, sans effets indésirables et qui peuvent être partagées avec le partenaire.

Dans cette tribune publiée sur le site de Libération, la journaliste Sabrina Debusquat, autrice du livre-manifeste Marre de souffrir pour ma contraception en librairies aujourd’hui, la militante féminine Marie-Hélène Lahaye et l’illustratrice Diglee réclament “une concertation nationale pour la contraception, le développement de solutions sans effets indésirables et la promotion de contraceptifs masculins”. 

À lire le plus rapidement possible sur le site de Libération.


1. Battantes sur les plateaux télé ou les rings de boxe: on a fait discuter Rokhaya Diallo et Sarah Ourahmoune

L’ex-championne de boxe et cheffe d’entreprise Sarah Ourahmoune et la journaliste, réalisatrice et conférencière Rokhaya Diallo racontent leurs parcours dans deux livres passionnants actuellement en librairies. L’occasion de discuter avec ces femmes inspirantes de déterminisme social, maîtrise des émotions et stratégies pour lutter contre les discriminations.
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr

2. J’ai passé la soirée avec Michelle Obama

Dans le cadre de sa tournée de promotion pour son livre Becoming, l’ancienne première dame américaine était hier de passage à Paris. L’occasion de découvrir en live celle qui, depuis 2008, est devenue une véritable icône d’empowerment.
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr

3. Avec “Première Campagne”, Audrey Gordon donne un visage jeune et féminin au journalisme politique

Dans son documentaire Première Campagne, en salles le 17 avril, la réalisatrice Audrey Gordon propose de suivre une jeune reporter chargée de couvrir la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron de 2017. Une immersion intelligente qui analyse et humanise la profession de journaliste.  
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr

5. La voix des femmes, énième refuge des stéréotypes de genre

Des sirènes maléfiques aux femmes politiques dont la voix est critiquée à l’envi, les voix féminines sont constamment soumises au sexisme ordinaire. De l’Antiquité à nos jours, pourquoi nos voix sont elles sources d’autant de crispations que de fantasmes.
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr

6. Pourquoi la France ne tolère-t-elle pas une Miss France noire?

Lors de chaque concours de Miss, les candidates et gagnantes noires sont systématiquement harcelées par des trolls les jugeant “indignes” de représenter le pays.
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr

7. “Lait Paternel”: l’allaitement paternel est-il vraiment une utopie?

Une pilule qui permettrait aux hommes d’allaiter? On y a (pas trop) cru, mais voilà: “Lait Paternel” est un poisson d’avril. Qui soulève tout de même une flopée de questions. 
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr