société

Le Cheek Point

Une tribune dénonce la souffrance liée à la contraception

On vous lu pour vous cette tribune féministe réclamant une réflexion sur la contraception sur le site de Libération et on vous la conseille fortement. 
© Annabelle Shemer/ Flickr
© Annabelle Shemer/ Flickr

© Annabelle Shemer/ Flickr


De plus en plus de femmes prennent conscience des effets indésirables des méthodes contraceptives et refusent de les subir. Face à l’urgence de cette nouvelle demande, nous en appelons à une prise de conscience collective pour que la situation évolue vers une contraception plus sereine, sans effets indésirables et partagée.

Trop heureuses de pouvoir faire l’amour sans peur au ventre, nos mères et grands-mères sont passées outre l’inconfort et les effets indésirables des hormones contraceptives et autres stérilets. Mais les choses changent. Grâce aux combats de nos aînées, nous considérons aujourd’hui la contraception comme un acquis mais qui nécessite des améliorations. Nous ne sommes pas contre la pilule ou le stérilet mais nous voulons que soient développées et promues des contraceptions efficaces, sans effets indésirables et qui peuvent être partagées avec le partenaire.

Dans cette tribune publiée sur le site de Libération, la journaliste Sabrina Debusquat, autrice du livre-manifeste Marre de souffrir pour ma contraception en librairies aujourd’hui, la militante féminine Marie-Hélène Lahaye et l’illustratrice Diglee réclament “une concertation nationale pour la contraception, le développement de solutions sans effets indésirables et la promotion de contraceptifs masculins”. 

À lire le plus rapidement possible sur le site de Libération.


2. Comment le confinement a romantisé la campagne

Le confinement a provoqué un véritable exode urbain qui semble parti pour durer: de plus en plus de citadin·e·s se mettent à rêver d’emménager à la campagne. Mais une fois passée l’image de carte postale, la déception peut être très forte. 
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr

4. Ces deux jeunes femmes cherchent à financer “¡Basta ya!”, un docu sur la lutte pour le droit à l'avortement en Amérique Latine

Julia Heres Garcia et Marion Lambert, deux vingtenaires féministes, lancent une campagne de crowdfunding pour financer leur projet de web-documentaire militant sur la lutte pour le droit à l’avortement en Amérique Latine. 
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr

5. Confinement: ce que l’abstinence sexuelle leur a appris

Avec le confinement, des femmes confinées seules ou en couple n’ont pas eu de rapport sexuel pendant plusieurs semaines. Qu’est-ce que cette abstinence leur a appris sur leur rapport à la sexualité, à leur corps et au désir? Réponses. 
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr