société

Le Cheek Point

Une tribune dénonce la souffrance liée à la contraception

On vous lu pour vous cette tribune féministe réclamant une réflexion sur la contraception sur le site de Libération et on vous la conseille fortement. 
© Annabelle Shemer/ Flickr
© Annabelle Shemer/ Flickr

© Annabelle Shemer/ Flickr


De plus en plus de femmes prennent conscience des effets indésirables des méthodes contraceptives et refusent de les subir. Face à l’urgence de cette nouvelle demande, nous en appelons à une prise de conscience collective pour que la situation évolue vers une contraception plus sereine, sans effets indésirables et partagée.

Trop heureuses de pouvoir faire l’amour sans peur au ventre, nos mères et grands-mères sont passées outre l’inconfort et les effets indésirables des hormones contraceptives et autres stérilets. Mais les choses changent. Grâce aux combats de nos aînées, nous considérons aujourd’hui la contraception comme un acquis mais qui nécessite des améliorations. Nous ne sommes pas contre la pilule ou le stérilet mais nous voulons que soient développées et promues des contraceptions efficaces, sans effets indésirables et qui peuvent être partagées avec le partenaire.

Dans cette tribune publiée sur le site de Libération, la journaliste Sabrina Debusquat, autrice du livre-manifeste Marre de souffrir pour ma contraception en librairies aujourd’hui, la militante féminine Marie-Hélène Lahaye et l’illustratrice Diglee réclament “une concertation nationale pour la contraception, le développement de solutions sans effets indésirables et la promotion de contraceptifs masculins”. 

À lire le plus rapidement possible sur le site de Libération.


1. “Chez soi”, des retraites de yoga sous le signe de la sororité

Tran Bui, 28 ans, et Melissa Frédéric, 30 ans, ont lancé Chez soi, des retraites dédiées au bien-être des femmes, mêlant yoga et cercles de parole. Leur maître-mot? La sororité. Interview express.
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr

6. “J'ai été conçue grâce à un don de sperme”

Née d’un don de sperme il y a 28 ans, Pauline Pachot se bat au sein de l’association PMAnonyme pour le droit d’accès aux origines des enfants nés de dons de gamètes en France. À l’occasion de la diffusion sur Téva du documentaire Né d’une PMA, dans lequel elle apparaît, nous l’avons rencontrée à Paris.
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr

7. Lutte contre les féminicides: pourquoi l’Espagne est beaucoup plus efficace que la France

Alors que Marlène Schiappa annonce un “Grenelle des violences conjugales”, Nicole Belloubet révèle une série de mesures pour lutter contre les féminicides. Des dispositions qui, pour la majorité, existent en Espagne depuis plus d’une décennie.
© Annabelle Shemer/ Flickr - Cheek Magazine
© Annabelle Shemer/ Flickr