société

Le podcast du jour

Un podcast consacré à celles qui concilient féminisme et religion

Dans ce nouvel épisode d’Un Podcast à soi, la journaliste féministe Charlotte Bienaimé s’intéresse aux liens entre féminisme et religions, et plus particulièrement aux femmes qui refusent de choisir entre les deux. 
© Victoria Masson pour Cheek Magazine
© Victoria Masson pour Cheek Magazine

© Victoria Masson pour Cheek Magazine


Dans ce nouvel épisode de Un Podcast à soi, intitulé Ainsi soient-elles, la journaliste Charlotte Bienaimé s’interroge sur les liens entre féminismes et religions. Peut-on vraiment concilier les deux? “J’avais envie, besoin de comprendre comment des féministes luttaient tout en étant croyantes, pratiquantes. Que vivent-elles? Que se réapproprient-elles? Pourquoi, jusqu’où?”, se questionne la journaliste en introduction. Elle a rencontré Faustine, féministe et juive, Delphine Horvilleur, l’une des trois femmes rabbin en France, Malika Hamidi, féministe musulmane et sociologue ou encore Anne Soupa, fondatrice du Comité de la jupe qui défend la place des femmes dans l’Église catholique.

Se faire une place au sein de l’institution religieuse, diriger les prières, s’imposer, c’est la lutte menée par de nombreuses femmes au sein des religions juive, musulmane et catholique et racontée dans ce nouvel épisode qu’on vous conseille fortement: 

 

J.T.


1. J'ai exploré mon col de l'utérus lors d'un atelier d'auto-gynécologie

Depuis plusieurs années, des collectifs féministes ou anonymes organisent des ateliers d’auto-gynécologie, et participent au retour du mouvement self-help. Prise de conscience face aux violences gynécologiques ou besoin de se réapproprier leurs corps, de plus en plus de femmes y participent, comme moi.
© Victoria Masson pour Cheek Magazine - Cheek Magazine
© Victoria Masson pour Cheek Magazine

2. Pilosité féminine: pourquoi tant de haine?

On a lu pour vous cet article de Slate qui explique comment la haine de la pilosité féminine s’est construite, et on vous le conseille.
© Victoria Masson pour Cheek Magazine - Cheek Magazine
© Victoria Masson pour Cheek Magazine

3. Alyssa Milano en larmes explique #MeToo à sa fille

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait celle d’Alyssa Milano dans laquelle elle s’adresse à sa fille de 4 ans.
© Victoria Masson pour Cheek Magazine - Cheek Magazine
© Victoria Masson pour Cheek Magazine

6. Xandra, victime d'un loverboy aux Pays-Bas: “Ils me violaient par groupe de huit”

Xandra*, Hollandaise de 26 ans, est tombée amoureuse d’un garçon rencontré sur les réseaux sociaux, à 19 ans. Sous l’influence de ce dernier, elle commence à se droguer et à se prostituer trois mois plus tard. Victime de ce que l’on nomme un “loverboy”, Xandra décrit ce fléau répandu aux Pays-Bas et comment elle a réussi à s’en sortir. La jeune femme, qui vit à Utrecht, fait désormais le tour des écoles pour sensibiliser les jeunes Hollandaises à ce phénomène.    
© Victoria Masson pour Cheek Magazine - Cheek Magazine
© Victoria Masson pour Cheek Magazine